Miss littérature Afrique 2021 : La burkinabè couronnée, la Béninoise 3e dauphine

 Miss littérature Afrique 2021 : La burkinabè couronnée, la Béninoise 3e dauphine

La grande finale du concours de beauté littéraire, Miss littérature Afrique 2021 a connu son verdict le samedi 24 juillet 2021 à Cotonou. La candidate venue du pays des hommes intègres s’est vue adjuger la couronne continentale au moment où la candidate du Bénin termine troisième dauphine.

Venu de huit pays du continent (le Bénin, le Burkina-Faso, le Cameroun, la Côte-d’Ivoire, la Guinée Conakry, le Niger, le Tchad et le Togo), les candidates finalistes de l’édition 2021 du concours Miss littérature Afrique se sont retrouvées le samedi 24juillet dernier à Azalaï Hôtel de Cotonou pour l’ultime épreuve de ce long processus d’élection de la beauté littéraire continentale.

 A l’issue des différentes épreuves auxquelles elles ont été confrontées, c’est la jeune Burkinabè, Rose Zerbo Bitibaly qui a été élue Miss littérature Afrique 2021 par le prestigieux jury composé de : Ella Bonin présidente du jury, Ida Gnimagnon et Cécile Avougnlankou membre jury.  Succédant à l’ivoirienne Yélé Aïcha Soro sacré en 2019, la native de la province de Sourou devient la nouvelle Reine de la littérature africaine et s’engage ainsi donc pour « la promotion de la lecture auprès des enfants afin que ces derniers soient les porte-flambeaux de la cause littéraire ». Elle se fera accompagner dans cette noble mission par trois dauphines durant la période de son règne, à savoir : l’ivoirienne Adèle Bedabah N’Tamon (1ere dauphine), la Tchadienne Grâce Toïdibaye Kodjineloum (2e dauphine) et de la Béninoise Inas Adéfounkè Karimou (3e dauphine).

En attendant la prochaine édition la promotrice de ce concours littéraire l’écrivaine béninoise, Carmen Toudonou se dit satisfaite du déroulement dudit évènement qui selon elle n’aurait pas pu se tenir sans le soutien des partenaires, de la marraine de cette édition l’honorable Sèdami Médagan Fagla et du président d’honneur l’honorable Boniface Yèhouétomè.

Firmin KASSAGA

Articles similaires