Légalisation de l’avortement au Bénin : L’église catholique demande une journée de jeûne

 Légalisation de l’avortement au Bénin : L’église catholique demande une journée de jeûne

Le parlement béninois a adopté la loi N° 2021-12 relative à la modification de la loi N° 2003-04 du 3 mars 2003 relative à la santé sexuelle et à la reproduction, légalisant l’avortement au Bénin. Après ce vote l’église catholique appelle les fidèles chrétiens à une journée de jeûne. C’est à travers un communiqué de presse.

Les fidèles du Christ, les croyants des autres confessions religieuses et les personnes de bonne volonté sont invités à observer une journée de prière et de jeûne, le vendredi 29 octobre 2021. C’est un appel de la Conférence Episcopale du Bénin. « La vie est sacrée. Et seul Dieu est maître de la vie et peut en disposer » stipule le communiqué en invitant les fidèles à ne pas baisser les bras dans la lutte pour la défense et la protection de la vie. « L’avortement est un acte inhumain qui détruit la vie du fœtus et celle de la mère à plusieurs égards en raison de ses multiples conséquences physiologiques, psychologiques, spirituelles et mystiques » a réaffirmé les évêques avec une grande déception.

La conférence épiscopale rappelle que cette loi n’est rien d’autre que la légalisation de l’avortement car elle permet désormais à la femme, en cas de grossesse susceptible d’aggraver ou d’occasionner une situation de détresse matérielle, éducationnelle, professionnelle ou morale incompatible avec son intérêt ou celui de l’ enfant à naître de recourir à l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG).

Bachirou ISSA

Articles similaires