Kandi : L’insécurité gagne du terrain

 Kandi : L’insécurité gagne du terrain

La peur et l’inquiétude règnent dans le cœur des populations de l’Alibori en général et celle de Kandi en particulier. Et pour cause, l’insécurité gagne du terrain dans la ville chef-lieu du département de l’Alibori, Kandi. Les populations sont victimes des braquages, cambriolages, vols à mains armées, escroqueries et bien d’autres.

Le week-end du Samedi 25 au dimanche 26 juin 2022 a été mouvementé. Dans le deuxième arrondissement, un ouvrier a fait les frais de cette insécurité qui fait feu dans la ville de Kandi. En  face du bureau d’arrondissement 2, le jeune homme a été dépouillé de ses biens. Il a été impuissant face à la rage des individus mal intentionnés et bien armés qui lui ont arraché son engin de marque Haojue son téléphone portable et son argent. Dans le premier arrondissement, un autre s’est fait dérober sa moto par des sans foi ni loi. Pendant ce temps dans le troisième de la ville, c’est une moto Bajaj qui a été le fruit de la rançon des braqueurs. Impossible donc de circuler librement en paix en plein cœur de la ville de Kandi sans être inquiétés par les hors-la-loi à des heures moins tardives. Ces différentes situations d’insécurité doivent aujourd’hui interpeler aussi bien les populations que les autorités communales et celles en charge de la sécurité. Surtout quand on sait que le département de l’Alibori est en proie à des attaques terroristes.

Ainsi pour faire face à l’insécurité galopante, il urge  que les forces de défense et de sécurité intensifient les patrouilles à l’intérieur de la ville. Aussi les populations doivent-elles rester en état de veille permanente afin de dénoncer tous comportements suspects. Ceci va contribuer à la coproduction de la sécurité dans la commune et ainsi permettra de lutter contre l’insécurité afin de garantir la paix et la quiétude des populations.

Bachir ISSA

Articles similaires