Jeûne musulman: Les personnes dispensées

 Jeûne musulman: Les personnes dispensées

Depuis quelques jours, les fidèles musulmans ont entamé le mois sacré de jeûne. Une période faite d’intense adoration et de prière. Tout musulman qu’il soit vieux ou jeune  est concerné  par cette période de pénitence. Mais il y a une catégorie de personnes exemptées du jeûne.

Il est permis au malade de ne pas jeûner le mois de Ramadan. Allah Exalté Soit-Il a dit: « Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours », Sourate Al Baqara verset 184. Mais Le malade pour qui ne peut jeûner le mois de ramadan est celui dont la maladie lui rend le jeûne pénible ou qui nuit à sa santé. « Un malade qui, sa maladie ne lui permet pas de jeûner maintenant, mais après, une fois qu’il serait guéri, il peut jeûner. Il y’a des malades dont leur maladie est chronique, c’est-à-dire, ce serait jusqu’à la fin de la vie. Ceux-là, l’islam leur demande de ne pas jeûner, mais ils vont donner à manger durant le mois de Ramadan, 29 ou 30 jours « .  Rencontrer dans un hôpital de la place, Amidou affirme que le docteur lui a interdit vu le mal dont-il souffre «Il m’a été interdit de jeuner car j’ai un problème de sang. J’ai besoin de transfusion de deux poches de sang régulièrement. Le médecin m’a conseillé de ne pas jeûner », a-t-il dit. Par contre, Souliath n’a pas été exemptée du jeûne après sa consultation « Je souffrais de petits problèmes de fatigue mais après les soins, je suis apte à continuer mon jeûne », lâche-t-elle avec sourire.  

Aussi est-il permis au voyageur de ne pas jeûner. Mais il devra tout de même rattraper les jours manqués. Le voyage qui permet de ne pas jeûner est identique à celui permettant le raccourcissement de la prière. Il correspond à celui qui est communément reconnu comme tel et ce, à condition qu’il soit accompli dans un but licite. Mais si le voyage est de nature illicite, ou qu’il est utilisé comme ruse afin de ne pas jeûner, alors c’est un acte proscrit.  Anas Bin Maalik, qu’Allah soit satisfait de lui a dit: « On voyageait avec le Prophète, Paix et salutation d’Allah sur lui et il y avait parmi nous ceux qui jeûnaient et ceux qui ne jeûnaient pas, et cela se déroulait sans que nous ne nous fassions de reproches mutuels à ce propos ». Authentifié par Al Boukhari. Cela est donc permis à condition que le jeûne durant le voyage ne soit pas une source de grande fatigue. Et s’il s’avère que ce jeûne est une source de difficulté, alors s’en abstenir est préférable, car le Prophète, paix et salutation d’Allah sur lui a vu un homme en voyage, assis en dessous d’un arbre, se prémunissant de la chaleur accablante, avec des gens l’entourant. Le Prophète, Paix et salut sur lui a alors dit: « Ne fait pas parti de la bonté le fait de jeûner durant le voyage ». C’est le même cas pour un vieillard. Il ne peut pas jeûner, et lui aussi il doit donner à manger, il ne doit pas jeûner.

De plus si la femme enceinte ou qui allaite craint que le jeûne soit une source de danger pour sa santé, alors elle ne doit pas jeûner et elle devra rattraper les jours manqués comme le ferait une personne ne jeûnant pas pour cause de maladie. Le Prophète, Paix et salut sur lui a dit: « Allah, Exalté soit-il, a dispensé le voyageur du jeûne et de la moitié de la prière, ainsi que la femme enceinte et celle qui allaite”. Propos rapportés par At Tirmidhy. Mais si elle n’a de crainte que pour son bébé, et non pas pour sa propre personne, alors elle devra rattraper le jeûne et en plus de cela, nourrir pour chaque jour non jeûné un pauvre. En effet, Ibn ‘Abbaas a dit, qu’Allah soit satisfait de lui: “La femme qui allaite et celle qui est enceinte ne doivent pas jeûner si elles ont peur pour leur enfant, mais elles doivent plutôt rompre leur jeûne et nourrir des pauvres” Rapporté par Abou Daoud.

Les femmes en menstrues

A la question de savoir si est-il permis à celle qui a ses menstrues de manger pendant le mois de Ramadan avec un groupe de femmes qui ont leurs menstrues aussi ? Et si elle mange seule, y a-t-il des limites qu’elle ne doit pas dépasser en mangeant ?

Si une femme a ses menstrues pendant qu’elle jeûne au mois de Ramadan, explique le site islamweb.net il lui est obligatoire de rompre son jeûne. « Il ne lui est pas permis de jeûner. Et si elle jeûne, son jeûne sera invalide. Elle doit aussi rattraper ces jours non jeûnés à cause des menstrues après la fin du mois de Ramadan ». Ibn Qodâmah a dit dans « Al-Moghny » : « Les Oulémas sont unanimes à dire qu’il est interdit à celles qui ont leurs menstrues ou leurs lochies de jeûner. Elles doivent rompre leur jeûne du mois de ramadan puis le rattraper après ; et si elles jeûnent, leur jeûne est invalide. Aicha, qu’Allah soit satisfait d’elle, a dit : « A l’époque du Prophète () lorsque nous avions nos menstrues, nous avions l’ordre de rattraper les jours où nous n’avions pas jeûné sans avoir l’ordre de rattraper les prières que nous n’avions pas accomplies ». L’ordre ici venait du Prophète (). Abou Sai’id a dit, le Prophète () a dit : « Si l’une d’entre vous a ses menstrues, ne cesse-t-elle pas de prier et de jeûner ? C’est cela qui explique le caractère incomplet de sa religiosité ». 

Bachirou ISSA

Articles similaires