J4-Eliminatoires mondial Qatar 2022 : Les Ecureuils défaits à domicile

 J4-Eliminatoires mondial Qatar 2022 : Les Ecureuils défaits à domicile

Une très mauvaise surprise. Les Ecureuils du Bénin après avoir remporté les trois points le jeudi 7 octobre dernier au Benjamin Mkapa Stadium de Dar Es Salam se sont inclinés sur le même score à domicile (0-1) face aux Taïfa Stars de la Tanzanie. Une rencontre comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022

Les Ecureuils du Bénin reprennent avec leurs mauvaises habitudes. Invaincus au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou depuis six ans, Michel Dussuyer et ses poulains sont tombés ce dimanche 10 octobre 2021 dans le piège des Tanzaniens, plus conquérants et réalistes. Une mauvaise entame de match sanctionnée par un but en première mi-temps : peu d’envie et un adversaire qui sait en profiter avec une justesse impeccable. En effet, les gestes répétés d’Olivier Verdon dans le premier quart d’heure pour demander du mouvement et celles de David Kiki ou de Khaled Adénon pour réclamer la balle sont bien symptomatiques d’une soirée où Dussuyer a peut-être choisi son système et fait un mauvais casting des hommes pour l’animer.

Car, dans ce 3-4-3, l’équipe béninoise n’a pas existé sur pratiquement toute la première période. Et les Taïfa Stars ne se sont pas fait prier sur leur première occasion de but. Saïmon Msuva récupère une balle dans les trente mètres béninois, passe Verdon avec un contre favorable avant de battre, sur une frappe sèche, Saturnin Allagbè (1-0, 6’). Malgré ce jeu approximatif, les Ecureuils ont tout de même eu quelques occasions de revenir dans le match notamment sur ce coup franc de Jordan Adéoti pour la tête Verdon bien captée par Aishi Manula ou cette occasion de Gomez dans les six mètres tanzaniens qui a choisi de frapper au premier poteau plutôt que de donner la passe à son coéquipier bien placé pour marquer. Même David Kiki a eu l’occasion de marquer mais sa frappe a été détournée par le gardien tanzanien (45’).

Il faut attendre la 56è minute avec l’entrée de Junior Olaïtan et un retour à un 4-4-2 pour voir l’équipe du Bénin mieux jouée et avoir plus d’occasion notamment avec Mounié (58’), Poté (60’ et 72’). Une tactique tournée plus vers l’avant mais plombée par un manque de réalisme d’un soir cauchemardesque. La tristesse a pris place car la bataille tactique entre Michel Dussuyer et Kim Pulsen a tourné à l’avantage du Danois. Conséquence, après la victoire au match aller, l’équipe béninoise concède sa première défaite dans cette campagne des éliminatoires. Un véritable coup d’arrêt. Et pour cause les écureuils perdent ainsi par la même occasion la première place du groupe. Mais tout n’est pas perdu. Le sélectionneur béninois et ses poulains ont encore deux matchs pour relever la tête. Il suffit de régler les automatismes pour ne point faillir.

Satisfaction de la rencontre

Seule satisfaction de la rencontre, le public du stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou.  On craignait des échauffourées mais il a accompagné son équipe jusqu’au coup de sifflet final. Il a même repris en chœur  avec la fanfare du Conseil National  des Supporters du Bénin, l’hymne national du Bénin au cours de la rencontre, histoire de stimuler Khaled Adénon et ses coéquipiers de revenir au score. Tout ce joli monde a communié dans un bel élan jusqu’à ce que l’on en arrive à l’essentiel: le résultat sur la pelouse et sa triste réalité.

Damien TOLOMISSI

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *