Inclusion Sociale/ Accueil des personnes Handicapées : Des agents de santé sensibilisés

 Inclusion Sociale/ Accueil des personnes Handicapées : Des agents de santé sensibilisés

Le consortium des ONG Yètin et CAB-BENIN lancent une campagne de sensibilisation et de formation sur le handicap et l’inclusion sociale à l’endroit des élus locaux, responsables et personnel des centres de santé. Le lancement officiel de ladite campagne a eu lieu jeudi 04 août 2022 au Centre de promotion sociale Akpakpa 2 sis à Missessin dans le 4e arrondissement de Cotonou.

L’initiative entre dans le cadre du projet « Agir pour la sensibilisation du personnel des hôpitaux publics de la ville de Cotonou sur l’accueil et l’inclusion des personnes handicapées ». Elle vise d’une part former les acteurs du système sanitaire et d’autre part les élus locaux sur l’inclusion des personnes handicapées. Il sera question de les sensibiliser sur les besoins spécifiques des personnes handicapées en attirant l’attention des uns et des autres sur l’accueil qui doit être de mise dans les centres hospitaliers publics de la ville de Cotonou. « Le simple bon accueil offert à un patient dans les centres hospitaliers contribue à lui alléger ses malaises voire le guérir et participe de l’équilibre mental, psychologue des personnes handicapées en particulier, souffrant déjà d’une déficience » a dit Andréa Bachioumba Directrice exécutive de l’ONG Yètin et cheffe de file du Consortium dans son speech. Les personnes handicapées souffrent par manque d’attention dans la société ou pis de soins quand ils se retrouvent dans les hôpitaux publics. Ceci parce que les agents de santé ne sont pas formés à cette forme de prise en charge. « Les présentes formations tombent à pic car elles mettront l’accent sur comment réduire la solitude et garantir la bonne prise en charge de nos frères et sœurs handicapés dans nos hôpitaux publics » a fait observer Anastasie Glèlè, présidente de l’ONG Cœur des artisans du Bénin (CAB/BENIN).

Le responsable des soins infirmiers de la zone sanitaire de Cotonou 6, Célestin Zogblatin, se dit content de l’organisation de la formation. Il a souhaité que la formation soit continuelle et élargie à toutes les personnes qui peuvent influencer la prise des décisions en faveur des personnes handicapées. Marcel Candide Hinvi, formateur, abonde dans le même sens en indiquant que le handicap est une thématique transversale et chacun et tout le monde est interpellé. « Dans nos différents coins nous avons des parents proches ou handicapés. Nous sommes habilités à pouvoir leur donner le nécessaire qu’il faut pour parvenir à une nation inclusive ». Et à la présidente de l’ONG Yètin de renchérir « Ça n’arrive pas qu’aux autres. On peut naître avec une déficience mais elle peut venir à retardement par un accident ou une maladie » conclut Andréa Batchioumba. Plusieurs canaux seront utilisés pour la sensibilisation. Entre autres l’organisation de sketches dans les écoles avec les enfants handicapés, le collage des affiches et des contrôles réguliers dans les centres de santé sont prévus. Aussi, le Consortium a-t-il annoncé faire un plaidoyer à l’endroit des autorités locales et centrales. Le projet est financé par Handicap International.

Arnaud ACAKPO

Articles similaires