« Hors antenne »: Un chef-d’œuvre de Deo Gratias Kindoho

 « Hors antenne »: Un chef-d’œuvre de Deo Gratias Kindoho

Un nouveau-né dans l’univers livresque du Bénin. « Hors antenne », le livre du journaliste Deo Gratias Kindoho est déjà dans les kiosques. Ce mercredi 24 novembre 2021, une séance de dédicace a été organisée à Cotonou pour ce livre autobiographique. L’auteur de ce livre qui raconte les déboires qui ont conduit à sa radiation de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB), a livré aussi, sur sa page Facebook, les motivations qui l’ont conduit à la réalisation de ce chef-d’œuvre.

Le journaliste Deo Gratias Kindoho vient de publier un essai autobiographique. « Hors antenne », c’est le titre de cette œuvre de l’esprit qui, dans les détails, raconte les mésaventures d’un professionnel des médias, agent de l’ORTB qui a lutté pendant longtemps pour exercer son métier avec art. Depuis mai 2019 où il a été banni des antennes de l’ORTB sans raison, l’auteur s’est imposé « un exil intérieur » face aux nombreuses interpellations de personnes de toutes catégories. Mais, deux faits l’ont précipité de cet exil et l’ont amené à raconter avec autant de détails sa souffrance intérieure « causée par la haine, l’acrimonie de ceux qui commandent ».  

« D’un côté, le communiqué de mon employeur diffusé sur la radio et la télévision nationales me présentant à l’opinion publique comme l’employé ayant abandonné son poste, sommé d’y retourner dans les plus brefs délais », relève le journaliste. Il écrit qu’il y a eu, de même, « la campagne de dénigrement qui m’a ciblé sur les réseaux sociaux ». « On a confié à l’engeance au service du régime dit de la rupture, des pièces de mon dossier administratif à l’ORTB et un tas de mensonges pour soutenir l’œuvre de destruction visant ma personne. S’ensuivront divers actes et comportements des responsables de l’Office, qui aboutiront à ma radiation en janvier 2021 », relate-t-il. Alors, il s’est vu rédiger un mémorandum d’une dizaine de pages dans lequel, il fait la genèse de sa situation au sein du service public. Il s’est ensuite demandé comment diffuser ce long mémorandum sans que les lecteurs ne perdent le fil. Finalement c’est l’un des deux avocats qui a contacté dans l’optique de porter son affaire en justice qui l’a convaincu de retracer son histoire dans un livre.

Des peines mais aussi des joies

« Hors antenne », n’est pas seulement un livre qui renferme juste le récit des calvaires de Deo Gratias Kindoho au sein de l’Audiovisuel public béninois. C’est aussi une célébration de ses expériences positives ainsi que des aînés qui lui ont permis de les vivre. L’auteur précise qu’avant « de devenir un organe de totale propagande, la radiotélévision publique a été une maison respectable avec des acteurs qui savaient sauvegarder l’essentiel, contre vents et marées ». L’auteur livre aussi dans son œuvre sa vision du journalisme et du service public de la presse ; « une vision inspirée des principes phares du journalisme et des fondamentaux de la mission d’intérêt général qui incombe aux structures publiques comme l’ORTB ». Il y évoque « le lien étroit voire fusionnel » qu’il a développé avec la radio durant son enfance et son adolescence à Abomey. Pour lui, cette œuvre est une preuve de son « attachement sans borne à la radio nationale, et plus généralement à l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin ». C’est donc un essai qui mérite attention afin d’y découvrir le prix à payer pour être professionnel dans son travail au sein d’un média public.

Arthur SESSI

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *