Handball : Une retraite triomphale pour Rock Feliho

 Handball : Une retraite triomphale pour Rock Feliho

Il aura laissé une trace indélébile sur son parcours professionnel de par ses performances. Rock Feliho  puisque c’est de lui qu’il s’agit a mis il y a quelques jours fin  à sa carrière professionnelle. Ceci, après 27 années en tant que joueur professionnel de handball. Une fin de carrière marquée par des témoignages dignes sur la vie aussi bien sociale que professionnelle de l’homme.

« J’ai souhaité que vous soyez là aujourd’hui pour vous annoncer que samedi dernier le match contre Montpellier aurait été mon dernier match à la H- Arena, que je disputerai à la fin de la semaine, ce dimanche 13 juin mon dernier match sous le maillot de HBC Nantes. Et qu’à l’issue de ce Final 4 de  Ligue des Champions, je mettrai définitivement un terme à ma carrière de handballeur professionnel ». Ainsi s’exprimait le Franco-Béninois et l’un des joueurs de l’histoire du handball français le plus capé pour annoncer la fin de sa carrière professionnelle. Une aventure riche qui a duré un peu moins de trois décennies. Né le13 Août 1982 à Cotonou,  Rock Feliho découvre l’élite du handball français à l’âge de 18 ans avec Sélestat. Joueur aux multiples qualités tant en attaque qu’en défense dès son immersion dans cette discipline sportive, il s’adjuge la même année (2000) le brassard de capitaine de l’équipe de France des jeunes aux côtés des grands noms à l’instar de Aurélien Abily, François-Xavier Chapon et Michaël Guigou. «  De ton passage à Sélestat, je pense que ton œil doit encore s’en rappeler » affirme Arnaud Freppel, l’un de ses  ex-coéquipiers à Sélestat à l’annonce de la retraite professionnelle de celui que ses amis appellent affectueusement « Kiki ». Son parcours aura également marqué par son passage dans plusieurs autres clubs  dont Villefranche, Fenix Toulouse, HBC Nantes (France), TSG Münster et HBW Balingen- weilstetten (Allemagne). Une carrière auréolée de nombreuses distinctions individuelles et collectives qui laisse encore de beaux souvenirs dans la tête de tous ceux qui l’ont connu dans sa vie professionnelle. « On dit souvent que personne n’est irremplaçable mais te concernant, permets moi d’en douter vraiment » avance Max Paquaut, un ami d’enfance de la légende du handball français et à son premier entraîneur à Chalon S/ Saône  Pascal Gaudillère de renchérir « La boucle est bouclée après une immense carrière de 27 années commencée à Chalon…. Je te remercie encore pour toutes les valeurs que tu as portées sur tous les terrains où tu as joué. Tu es un vrai exemple pour les jeunes ». Autrement dit, Rock Feliho durant son parcours professionnel a fait des prouesses qui resteront à jamais gravé dans les annales du handball mondial.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires