Gestion de la Covid 19 au Bénin: Des tests coûteux pour les voyageurs

 Gestion de la Covid 19 au Bénin: Des tests coûteux pour les voyageurs

Plus d’un an après son immixtion dans la vie des Béninois, la pandémie liée à la Covid 19 a poussé les autorités à prendre un certain nombre de mesures, notamment celle consistant à faire tester les voyageurs en partance du Bénin ou qui arrivent. Des tests dont certains voyageurs jugent très coûteux. La dernière en date, malgré les deux doses de vaccin, le voyageur est contraint de faire le test PCR.

51.125 FCFA, c’est la somme moyenne que débourse le voyageur ordinaire à son arrivée à Cotonou pour le test Covid PCR. Ce dernier devrait payer la même somme s’il doit repartir de cette ville quelques semaines plus tard. Ce tarif fixé par le Gouvernement béninois depuis peu semble un peu être à la hausse comparativement à certains pays de la sous-région, et même du continent selon certains voyageurs.

En effet, pour les passagers venus d’un pays étranger, peu importe la situation géographique dudit pays et aussi les rapports diplomatiques entre les deux nations, ces derniers doivent passer les tests PCR à leur descente d’avion. Cette mesure, qui permet de lutter contre la propagation de la pandémie, est aussi bien appliquée à ceux-là qui veulent se rendre dans un pays voisin ou lointain. « Ce protocole sanitaire est  d’une grande importance aussi bien pour les autorités sanitaires du Bénin, mais aussi pour nous les passagers prêts pour embarquer ou débarquer. Au Gabon, nous payons 20.000 FCFA pour le même test », confie Jérémie en ajoutant « Vu les conditions actuelles, il est normal de faire les tests pour avoir une idée de son état de santé, mais quand la facture est trop élevée, ça décourage ceux-là qui veulent voyager. Dans bon nombre de pays africains, le test est à moins de 30.000 FCFA pourquoi donc pas ici ? ». Pour ce Béninois vivant à l’extérieur et revenu dans son pays pour rendre visite aux proches « Un voyage en aller simple aujourd’hui vaut presque celui d’un aller et retour et avec cela les autorités doivent aider ceux-là qui veulent venir se ressourcer au pays en revoyant le prix des tests ».

Tout comme ce dernier, Nadine, une Béninoise résidant en Côte-d’Ivoire et au pays depuis plusieurs mois dit avoir voulu rejoindre sa famille du côté d’Abidjan depuis trois mois, mais vu le tarif à payer pour le test et sa bourse du moment, elle a été contrainte d’attendre plus longtemps. « En Côte-d’Ivoire, nous déboursons 25.000 FCFA pour les tests mais nous sommes surpris qu’ici au Bénin nous devons payer deux fois plus cette somme » a-t-elle indiqué.  « Si pour venir voir les parents au pays, nous devons dépenser autant, le mieux est de prendre tout cet argent et de le leur envoyer » lance Robert. Très remonté, Fernand Dédeh, journaliste ivoirien n’a pas apprécié la méthode mise en place par les autorités béninoises. « Malgré mes deux doses de vaccin en Côte d’Ivoire, malgré mon test Covid19 négatif à la veille du voyage (25.000 FCFA), j’ai dû faire un autre test à l’aéroport International Cardinal Bernadin Gantin », écrit-il sur sa page Facebook en ajoutant « Bref, chaque pays a ses réalités. Le test effectué, les résultats ne sont pas immédiats. Le voyageur est autorisé à entrer dans le pays… En attendant de vérifier son statut sur le site internet dédié… Si d’ici-là, il est porteur du virus… ». Il va plus loin en rapportant le message diffusé en boucle sur un écran de télévision. « Les personnes exemptées du test: les enfants de moins de 5 ans, les officiels béninois, les évacués sanitaires, les Béninois rapatriés. Les tests dans votre pays d’origine ne vous dispensent pas du test à l’arrivée ». Abondant dans le même sens que ce dernier, Victor note que plusieurs pays du continent et surtout de la sous-région dont fait partie le Bénin, ont revu depuis peu les tarifs pour ce qui est des tests Covid, permettant ainsi aux personnes désireuses de venir et de sortir du pays d’accueil à ne pas effectuer trop de dépenses.

« Nous encourageons les autorités béninoises à poursuivre cette lutte contre la Covid 19 comme elles ont su bien le faire. Mais il urge qu’elles pensent aux voyageurs en revoyant le coût des tests tel fixé par la CEDEAO  à 50 dollars Us soit 27.750 FCFA», lance Anicet. « Il faut resserrer les rangs et harmoniser véritablement les tarifs comme c’est le cas dans les pays de la sous-région. Nous comptons sur la bonne foi de nos autorités » renchérit Robert.

Reprise de test aux voyageurs à destination de Cotonou, le gouvernement se justifie

Selon le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji, dans les colonnes du journal Bénin Intelligent, cette décision n’a pas été prise ex-nihilo. A l’en croire, l’objectif du gouvernement béninois est de s’assurer de la fiabilité des tests présentés par les voyageurs. En effet,  informe-t-il, d’après la même source des passagers à destination de Cotonou auraient été appréhendés avec de faux tests Covid-19. Ainsi si une telle stratégie n’a pas été mise sur pied, plusieurs rentreraient au Bénin peut-être avec la maladie mais avec un faux test Covid-19 qui les présenterait comme sain. « Il ne s’agit donc pas de soutirer de l’argent aux voyageurs comme certains tentent de le dire mais plutôt de préserver la santé de la population».

La Rédaction

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *