Flambée des prix des produits de première nécessité : Le gouvernement rassure

 Flambée des prix des produits de première nécessité : Le gouvernement rassure

Les autorités ne sont pas insensibles à la situation de la hausse des prix des produits de grande consommation à laquelle les Béninois font face  depuis quelques semaines. Au détour d’un entretien accordé en début de cette semaine à nos confrères de la chaîne nationale, la Ministre du commerce et de l’industrie, Alimatou Shadiya Assouman  apaise les cœurs tout en évoquant les raisons d’une telle situation sans oublier les mesures prises par le gouvernement pour des solutions idoines.

Les cris de détresse des citoyens béninois face à la flambée des prix des produits de première nécessité ne tombent pas dans les oreilles de sourds. C’est ce qu’on peut sans doute affirmer après la récente sortie médiatique du Ministre de l’industrie et du commerce. En effet, lors d’une récente interview accordée à l’Office de Radiodiffusion et de la Télévision du Bénin (ORTB), Alimatou Shadiya Assouman  a fait le tour d’horizon de l’actualité concernant la cherté des denrées de première nécessité sur le marché béninois. Pour l’autorité ministérielle, il s’agit d’une situation bien préoccupante au sommet de l’Etat. Évoquant les raisons susceptibles d’être à l’origine de la hausse du prix des produits de grande consommation, la ministre en charge du commerce pointe du doigt la rareté des pluies lors de la grande saison culturale. À cela s’ajoute la pandémie de la COVID-19 dont les conséquences n’ont  pas épargné le secteur de l’agriculture. Aussi- a-t-elle mis l’accent sur l’exportation massive des produits agricoles qui constitue l’une des raisons majeures de la cherté des denrées alimentaires. Face à cette situation, elle  rassure les populations et les invite surtout à s’armer de la patience. « Il faut être patient. Les premières pluies viennent de s’installer. La demande des pays de la sous-région est très forte. Mais les dispositions sont prises au niveau de l’Agriculture pour augmenter la production. C’est ensemble que nous réussirons », a-t-elle déclaré. Quant à l’exportation des produits de grande consommation, le gouvernement a opté pour une mesure répressive. Ce qui a entraîné déjà l’arraisonnement de plusieurs tonnes de vivres des exportateurs par les agents de sécurité a fait savoir la ministre Alimatou Shadiya Assouman.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires