Fieasf:Nataniel Likpete Elu vice-président de la

 Fieasf:Nataniel Likpete Elu vice-président de la

Nataniel LIKPE

L’Assemblée générale élective du bureau provisoire de la Fédération internationale des écoles et académies sportives francophone (Fieasf) a eu lieu le samedi 22 août 2020. Au terme de cette Assemblée, le Béninois Nataniel Likpete s’est vu confier le poste de vice-président. Dans cet entretien, il nous parle de la Fieasf et de ses objectifs avant d’exhorter les centres de formation béninois à intégrer ladite Fédération.

Vous êtes le vice-président de la Fieasf. Pourquoi une Fédération internationale des écoles et académies sportives francophone ?
La Fieasf est une Association à but non lucrative pour la promotion des valeurs olympiques à travers les écoles et les académies sportives. Nous aussi somme là pour la promotion continue, la formation à distance et le suivie de formation au haut niveau de nos athlètes affiliés. Alors, le samedi 22 aout 2020, c’était le grand jour. Notre première Assemblée générale qui nous a permis d’installer déjà un comité provisoire international pour la formation de notre bureau international fédéral.

On vous connaît président du Centre Apec de Tanguiéta au Bénin. Comment s’est faite votre intégration parmi les membres fondateurs de la Fédération ?

Je suis parti du Bénin pour le Sénégal avec certains joueurs dont Youssouf Assogba que vous connaissez très bien. Arrivé au Sénégal, j’ai été recruté par l’école de football «ASEC Haut Niveau» de Tambacounda comme Directeur exécutif. Entant que tel, je suis le représentant direct du centre ici au Sénégal et dans le monde. C’est ainsi que j’ai été contacté par ACASSMA d’Haïti pour une collaboration qui débouchera sur la création d’une Fédération. C’est ce qui a été fait ce samedi 22 août où les délégués m’ont fait l’honneur de me hisser comme vice-président de la dite Fédération.

Président, dites-nous, que deviennent les joueurs formés par APEC de Tanguiéta ?

Les jeunes footballeurs béninois formés à APEC évoluent aujourd’hui dans des divers championnats à l’étranger : en France avec Youssouf Assogba, au Sénégal au Ghana comme Sossa, Berekia, et d’autres qui continuent de faire des stages dans les écoles de foot de Tambacounda au Sénégal.

Un mot pour mettre fin à notre échange…

Je vous remercie pour m’avoir donné l’occasion de parler de notre Fédération qui est créée pour venir en aide aux centres de formation de football dans l’espace francophone. J’invite en particulier les centres de formation du Bénin à intégrer la Fédération car nous avons beaucoup à y gagner.

Réalisation : Rolando Koutchan

0 vues

Articles similaires