Fédération Béninoise De Wushu : Une trentaine juges arbitres outillés

 Fédération Béninoise De Wushu : Une trentaine juges arbitres outillés

Commencé le 6 novembre dernier, le stage de formation à l’endroit des juges et arbitres de la discipline de Wushu a pris fin samedi 13 novembre 2021 à l’Auditorium Marius Francisco du Comité National Olympique et Sportif Béninois. Sous la direction du Grand Maître Patrice Komenan, président de la Fédération béninoise de Wushu et du Secrétaire Général du Comité National Olympique et Sportif Béninois Fernando Hessou, les 28 récipiendaires ont reçu leurs parchemins de fin de formation, samedi 20 novembre 2021.

Sous la supervision de la Fédération Béninoise de Wushu, ils sont près d’une trentaine d’arbitres à prendre part à cette formation. A l’issue d’une semaine de formation, des diplômes sont décernés à chaque participant. Ce stage dirigé par le Grand Maître Patrice Komenan, président de la Fbw, assisté des arbitres internationaux Prisca Dosseh Williard (première femme arbitre continentale de Wushu en 2008 à Tripoli en Libye) et David Ataï Guèdègbéa a permis à la Fédération Béninoise de Wushu de rehausser non seulement le niveau de ces juges mais aussi de les permettre à se familiariser avec les nouvelles règles en la matière afin d’être au pas.

Heureux de mettre sur le marché des officiels techniques rompus à la tâche, le Secrétaire Général du Comité National Olympique et Sportif Béninois, Fernando Hessou a remercié les formateurs pour le travail abattu pendant ces deux semaines de travail, pour qu’aujourd’hui la Fbw puisse disposée de ces valeurs sûres pour les joutes à venir. Pour les stagiaires, ce fut un plaisir pour eux d’avoir  pris part à ce stage diplomate.

« Nous comptons sur votre détermination et volonté manifeste à faire développer notre discipline commune. Et nous sommes convaincus que vous ferez notre joie lors des joutes internationales », dira Grand Maître Patrice Komenan tout en précisant que cette formation est une première session d’une série de quatre formations théoriques et pratiques. « Nous ferons de notre mieux pour faire régner le wushu béninois sur tous les plans dans les compétitions internationales. Car, le patrimoine technique du wushu est immense, et cette richesse permet de proposer des activités adaptées aux motivations de chacun ». A noter qu’un guide des arbitres est en conception et verra le jour d’ici peu.

Damien TOLOMISSI

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *