Fédération Béninoise de Triathlon : Le top des activités donné

 Fédération Béninoise de Triathlon : Le top des activités donné

La Fédération Béninoise de Triathlon a effectivement lancé sa saison sportive le week-end écoulé. Ceci, à travers deux compétitions organisées le samedi 5 et dimanche 6 juin 2021 respectivement à Bassila et à Djougou. Le président Richard Assah et le comité exécutif de la FEBETRI ont ainsi annoncé la couleur.

Pour la vulgarisation du triathlon au Bénin, la Fédération béninoise de cette discipline sportive a élaboré un programme  d’activités bien défini. A cet effet, samedi 5 juin 2021, la ville de Bassila a accueilli la première compétition de cette saison. Près d’une quarantaine de jeunes filles et jeunes garçons ont rivalisé d’ardeur pour s’adjuger le sacre final en duathlon et en cross-country.

Au terme des 5 Km de course et des 20Km à vélo, plus 2,5 km de course, Luc Bio Bangana   avec un chrono de 1h 13min 64  dans la catégorie des hommes termine en première position sur le podium. Il est suivi par Zakari Mahfouz (1h 14min 19) et  Chacran Fouhade (1h 15 min 11). Au niveau du Cross- Country, Dénis Namdi (20min 55) a réussi à damer le pion à ses concurrents. Dans la catégorie des dames, plus précisément en Cross, Awéma Mouïbat (24 min 24) est vainqueur de l’épreuve.

 « Nous sommes très heureux d’avoir accueilli cette activité sportive. Car des occasions pareilles permettent non seulement de détecter des talents mais aussi d’amener et d’encourager la promotion de ces activités qui se pratiquent rarement chez nous », s’est réjoui le premier adjoint au maire de Bassila, Gomina Aboubacary.

L’étape de Djougou…

Après Bassila, c’est la ville carrefour du septentrion, Djougou qui a abrité la seconde étape de cette tournée de promotion du triathlon. « Je vous remercie pour cette initiative. Il y a certaines disciplines qui méritent d’être révélées dans notre pays. C’est la preuve qu’en dehors du football et les sports de main, nous pouvons ici à Djougou développer d’autres disciplines »,  a déclaré le représentant du Maire de la commune de Djougou, Arouna Abdoulassidou lors de la cérémonie de lancement des épreuves tout en souhaitant bonne chance aux athlètes. En effet, sorti massivement pour encourager les compétiteurs, le public a eu droit à un beau spectacle. Si en 58 min 59s, Taîrou Ilyasoum a remporté le graal au Duathlon dans la catégorie des hommes, Mamam Falilatou (1h 47min 16 s) a émerveillé plus d’un en s’adjugeant la médaille en or dans cette épreuve au niveau des dames. Joël Korongo n’a eu besoin de 14 min 43s pour franchir la ligne d’arrivée au niveau du cross. Ses deux autres acolytes sur le podium ont pour nom Badjagwé Zakiou (2ème) et Issiaka Raoufou (3ème).

« Nous sommes très heureux de renouer avec la compétition après plus d’un an d’hibernation pour cause de Covid 19. Nous avons décidé mettre l’accent sur la promotion de notre discipline pour la détection de nouveaux talents », a indiqué le président de Fédération Béninoise de Triathlon en ajoutant que « Le Triathlon consiste à enchaîner dans l’ordre trois activités sportives : natation, cyclisme et course à pied. L’enchaînement s’effectue sans aide extérieure et sans arrêt du chronomètre lors du changement de discipline (transition) ».  Les villes de Parakou et de Cotonou, dira Richard Assah vont accueillir le Sprint Triathlon respectivement en août et en décembre 2021. « Dans la foulée, il sera organisé le championnat national de triathlon qui aura lieu entre la Commune de Lokossa et celle de Porto-Novo en septembre prochain ».

A noter qu’en dehors des compétions nationales, les meilleurs athlètes vont  participer à la Coupe d’Afrique de Triathlon à Dakar en novembre 2021. Mais avant ils seront en Egypte (octobre 2021) pour le Duathlon de Triathlon d’Afrique.

Damien TOLOMISSI

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *