Faycal Kossoko: «C’est tout un art, le bodybuilding»

 Faycal Kossoko: «C’est tout un art, le bodybuilding»

Entraîneur de fitness, de musculation, de programme alimentaire en perte de poids et de rééducation fonctionnelle, Faycal Mohamed Kossoko est le nouveau Directeur technique national de la Fédération Béninoise de Bodybuilding et Fitness (FBBF). Dans cet entretien accordé à la presse locale, il a dévoilé ses ambitions. Lisez plutôt !!!

Vous venez d’être nommé Directeur Technique National de la Fédération Béninoise de Bodybuilding. Naturellement ça dégage une impression de joie.

Je passe par ce canal pour remercier le président de la Fédération béninoise de bodybuilding et fitness de m’avoir nommé à ce poste très stratégique  qui sert de baromètre pour le développement de toute discipline sportive. Il a trouvé en moi cette capacité de bien faire le travail. Je mesure l’immensité de la tâche et j’avoue que je ne décevrai personne. Je remercie aussi le ministre des sports, Oswald Homeky pour son pragmatisme et la célérité avec laquelle le travail a été fait pour que désormais, la Fédération béninoise de bodybuilding et fitness ait son Directeur technique national. Cela vient témoigner une fois encore sa vision de révéler le Bénin à travers le sport. Je dis aussi merci au Chef de l’Etat, Patrice Talon qui a placé celui qu’il faut à ce poste du ministre des sports.

Parlez-nous brièvement de votre connaissance ou parcours dans le domaine du bodybuilding ?

Le culturisme, en anglais bodybuilding, est une discipline et un art de la performance qui consiste principalement à développer sa masse musculaire (hypertrophie) dans un but esthétique puis à l’exhiber en exécutant des poses plastiques codifiées, isolément ou enchaînées dans une chorégraphie. C’est tout un art, le bodybuilding. Et moi,  j’ai beaucoup dans ce sens en tant qu’athlète et aujourd’hui formateur. Actuellement je suis entraîneur de fitness, de musculation,  de programme alimentaire en perte de poids et rééducation fonctionnelle. Mieux, depuis la création de la Fédération béninoise de bodybuilding, nous avons milité aux côtés de son président pour la réussite des compétitions. Nous avons aussi initié les jeunes à cette discipline qui reste encore peu connue du grand public au Bénin. Toutes ces connaissances, je les mettrai au service du bodybuilding béninois qui fera fleurir des champions.

S’il vous était donné de faire un état des lieux du bodybuilding béninois aujourd’hui, que diriez-vous ?

Comme je l’avais mentionné, le bodybuilding reste un domaine vierge auprès des jeunes. C’est une discipline qui n’est pas trop connue chez nous. Mais c’est un sport qui nourrit énormément son homme ailleurs. Progressivement, nous allons travailler pour atteindre le bout du tunnel. Certes, nous avons des qualités ici au Bénin. Nous avons des athlètes qui ont dû émigrer aux USA, en France, en Allemagne et autres, faute d’absence de fédération. Nous avons encore du chemin, mais on y arrivera.

Quelles seront vos priorités?

Nos priorités: c’est de faire découvrir le Bodybuilding à la jeunesse et aussi toutes ces personnes qui sont aujourd’hui soucieuses du bien-être. Nous allons entreprendre bientôt une tournée dans les salles de gym et dans les dojos. Nous allons rencontrer les coaches et les athlètes, nous aurons aussi des formations au profit des entraîneurs, des juges…C’est une coopération que nous voulons développer avec la Fédération Française de Bodybuilding et Fitness et la Fédération Internationale de bodybuilding.

De façon plus concrète, quel sera votre rôle en tant que DTN au niveau de la Fédération Béninoise de Bodybuilding

Notre rôle, comme je l’avais dit,  nous allons faire de cet univers encore inexploré, un enjeu important pour révéler le Bénin. A moyen terme, nous aurons des activités trimestrielles sur toute l’étendue du territoire national.

Votre conclusion

Je voudrais savoir compter sur tous les acteurs du bodybuilding béninois pour relever le défi. Car, c’est ensemble que nous pourrons gagner le pari. Je sais que nous avons notre place parmi les fédérations qui réalisent de bons résultats. Des champions aux plans africain et mondial, nous allons travailler pour ça pour révéler le Bénin. Je ne saurais terminer sans vous remercier, vous hommes des médias. Vous êtes venus à la source de l’information. C’est la preuve que vous êtes des professionnels du métier. Nous comptons aussi sur vous pour développer cette discipline.

Propos Recueillis par Damien TOLOMISSI

Articles similaires