En marge à la rencontre des ministres : Les experts du RFMEN font le point à Cotonou

 En marge à la rencontre des ministres : Les experts du RFMEN font le point à Cotonou

Cotonou a accueilli, vendredi 03 septembre 2021, la réunion du Réseau Francophone des Ministres en charge de l’Economie Numérique (RFMEN). Une rencontre qui entre dans le cadre du 18ème Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement des pays ayant le français en partage.

«Connectivité dans la diversité : Le numérique vecteur de développement et de solidarité», est le thème de ce grand  rendez-vous qui aura lieu les 20 et 21 novembre 2021 à Djerba en Tunisie. Cette 3ème et dernière réunion préparatoire de Cotonou a pour objectif de préparer la session ministérielle et des experts du RFMEN. Ouverte par le Secrétaire Général Adjoint du Ministère du Numérique et de la Digitalisation, Monsieur Gaspard Datondji, les experts, venus de plusieurs pays, se sont penchés sur un certain nombre de sujets. Notamment sur le rapport d’activités qui sera présenté lors de la session ministérielle par la présidente du réseau, Aurélie Adam Soulé, Ministre du numérique et de la digitalisation du Bénin. Il a été également question de proposer des thèmes pertinents centrés sur le numérique qui pourront être soumis par les ministres aux Chefs d’État au cours du sommet de Djerba. Le projet de format de fonctionnement agile et innovant du RFMEN, l’actualisation de la stratégie de la Francophonie Numérique, ont été les autres points abordés par les experts. Au cours de cette réunion, la Secrétaire Générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo a laissé entendre que les ministres plancheront sur les enjeux de la coopération entre États Francophones dans le domaine du numérique et proposeront des livrables qui seront soumis à l’appréciation des Chefs d’État et de gouvernement, lors du prochain sommet.

Lancé le 10 octobre 2018, en marge du 17ème Sommet de la Francophonie en Arménie, le RFMEN est un Creuset d’échange et de partage d’expériences qui a pour mandat de contribuer à la mutualisation des efforts afin d’accroître les performances du secteur de l’économie numérique dans l’espace francophone, mais aussi de permettre aux acteurs francophones de peser d’un poids significatif dans la mise en place des régulations internationales dans ce secteur vital.

Patrice ADJAHO

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *