Edition 2022 Journée Mondiale Des Abeilles : L’événement célébré vendredi 20 mai prochain

 Edition 2022 Journée Mondiale Des Abeilles : L’événement célébré vendredi 20 mai prochain

La communauté internationale commémore chaque 20 mai, la Journée Mondiale Des Abeilles (JMA). Au Bénin, la célébration aura lieu à Bantè sous le thème «Vol et Vandalisme sur les ruches : Agissons pour protéger les abeilles, l’économie nationale et la santé des populations».

Instituée le 20 décembre 2017 par l’Assemblée générale des Nations Unies, la célébration de la Journée Mondiale Des Abeilles se déroulera au Bénin, dans la matinée au village des abeilles dans l’arrondissement de Koko, commune de Bantè. Selon le quotidien matinlibre, cette manifestation solennelle est l’occasion des grandes retrouvailles des apiculteurs du Bénin, des organisations professionnelles d’apiculteurs, des promoteurs d’entreprises apicoles, autres acteurs impliqués dans le développement des filières apicoles au Bénin et des autorités communales, départementales et nationales. La particularité, est que la présente commémoration intervient dans un contexte marqué par des actes de vandalisme, de destruction de ruchers et de vol de miel, mettant en danger la survie des abeilles. «C’est un véritable fléau national qui détruit les exploitations, démotive les apiculteurs, et constitue une source de problème de santé publique en raison de l’utilisation des pesticides lors des récoltes frauduleuses de miel», fait savoir le collectif des apiculteurs dans un communiqué rendu public. Vu la gravité de la situation, «les acteurs apicoles, notamment les apiculteurs ont alors pris l’initiative de profiter de la JMA pour informer l’opinion publique et les décideurs politiques sur ce drame en cours, et les appeler à agir pour protéger les abeilles, l’économie nationale et la santé des populations béninoises», souligne ledit communiqué qui mentionne qu’«un plaidoyer sera fait à l’endroit des gouvernants pour des mesures fortes susceptibles de protéger d’une part les abeilles, l’apiculture et ses services clés que sont la pollinisation et la production des produits nobles comme le miel, et d’autre part de protéger les populations d’un empoisonnement lent mais dangereux». En clair, les apiculteurs  s’engagent à jouer leur partition pour une prise de conscience à tous les niveaux, promouvoir les initiatives en faveur de la protection des abeilles et des autres pollinisateurs, afin de contribuer à leur santé et à leur développement, en gardant à l’esprit que l’amélioration des services des pollinisateurs est importante pour la réalisation des objectifs de développement durable. On en déduit donc que c’est à juste titre que le thème : « Vol et Vandalisme sur les ruches : Agissons pour protéger les abeilles, l’économie nationale et la santé des populations » a été retenu pour la commémoration, cette année.

En bref…

Il faut souligner que l’objectif des Nations Unies en instituant une telle journée, est de contribuer à la prise de conscience du déclin, à l’échelle mondiale, de la diversité des pollinisateurs, et des risques que celui-ci comporte pour l’agriculture durable, les moyens de subsistance et l’approvisionnement en denrées alimentaires. Au plan national, l’apiculture dans sa forme moderne (utilisation des ruches à cadres mobiles) a été introduite au Bénin vers les années 1950. Elle est pratiquée par quelques 5565 apiculteurs installés essentiellement dans les zones forestières et savanicoles des départements de l’Atacora, Donga, Borgou, Alibori, Zou et Collines, mais aussi et de plus en plus vers les zones méridionales du pays. Elle s’est considérablement développée au cours des dernières années avec une production moyenne annuelle estimée à 420 tonnes.

Patrice ADJAHO

Articles similaires