Edition 2021 du Championnat national de Golf: Défi relevé par Gilles Gbaguidi

 Edition 2021 du Championnat national de Golf: Défi relevé par Gilles Gbaguidi

La Fédération béninoise de golf (Fébégolf) a tenu son pari ! L’équipe dirigée par Gilles Gbaguidi a en effet organisé les vendredi 21 et samedi 22 janvier 2022 à la page de Djeffa, l’édition 2021 du championnat national amateur de la discipline. Au terme de cette compétition, c’est Fadiga Lokossou qui décroche le titre pour une deuxième fois.

Une vingtaine de golfeurs amateurs ont pris part à la phase de qualifications qui s’est déroulée à l’issue de laquelle, six golfeurs ont pu se qualifier pour la phase finale. Ces six se sont donc alignés sur le parcours  pour les huit premiers trous. Le champion en titre, Fadiga Lokossou et son dauphin ont annoncé la couleur dès le premier trou. S’en est suivi un mano à mano entre trois golfeurs. Au terme de cette première journée de compétition, c’est Fêmi Tankpinou qui termine en tête. Il est suivi de Fadiga Lokossou et de Enock Hounfo.

La deuxième journée sera laborieuse et plus rude car, tous les golfeurs ont revu leurs approches et leurs techniques. Les écarts vont se resserrer. Mais, sur le 12è, le 15è et le 16è trous, Fêmi Tanpkinou va commettre quelques erreurs d’approches. Ce qui permet à Fadiga Lokossou de remonter pour finir par décrocher le titre à un point prèsà la fin des 18 trous. Il est sacré champion suivi de Fêmi Tankpinou et de Enock Honfo.

Tout heureux, le champion indique que malgré le coronavirus, il n’a pas laissé les entraînements. « De temps en temps, je m’entraîne. Parfois au putting même aussi sur le parcours », explique-Fadiga Lokossou en ajoutant « Je suis trop content. Ça n’a pas été facile mais je suis arrivé ». Il a souhaité qu’en 2022, qu’il y ait beaucoup de compétition. « Je suis athlète et pour tout athlète, c’est la pratique qui détermine la performance », a-t-il indiqué.

Fêmi Tankpinou, quant à lui pense que la Covid 19 a joué dans sa contreperformance. « J’ai essayé de donner le meilleur de moi-même mais vous saviez la pandémie m’a un peu ralenti. Car il était compliqué de s’entraîner à tout moment quand on le veut », dira-t-il tout en promettant de rebondir au cours des prochaines compétitions. « C’était magnifique. On a eu de très belles performances non seulement de ma part mais également de la part des autres golfeurs, On a eu de très beaux coups et des gens qui ont fait des birdies (un birdie est un trou joué un coup en dessous du par, NDLR). Je promets revenir en force ».  

Pour Gilles Gbaguidi, président de la Fédération béninoise de golf (Fébégolf), les objectifs sont atteints. « Je me réjouis du fait que malgré la pandémie, tout le monde travaille. Pendant un moment les activités sportives étaient arrêtées. Progressivement, quand on a repris les entraînements, il a peut-être eu une petite méforme des athlètes. Mais aujourd’hui, ils ont repris la forme. On a vu que ceux qui tenaient le haut du tableau ont toujours fait respecter la hiérarchie. C’est des jeunes qui s’améliorent de jour en jour », a-t-il déclaré.

 Il a souligné qu’à la Fébégolf, ils n’ont jamais attendu les subventions de l’Etat avant de dérouler leurs activités. « Avec ou sans subvention, la Fébégolf tient à respecter ses cahiers de charge. Nous avons pour objectif de faire progresser ce sport au Bénin, faire la vulgarisation de ce sport. Car l’Etat seul ne peut pas tout faire ».

Damien TOLOMISSI

Articles similaires