Éclairage public à Kandi: Enfin une réalité

 Éclairage public à Kandi: Enfin une réalité

L’une des promesses de campagne lors des élections communales du maire Zinatou Alazi Osseni Saka est de faire de l’éclairage public une réalité dans la commune. Un peu plus d’un an après sa prise de fonction, elle a joint l’acte à la parole. Ainsi  l’axe carrefour Aefi-route de Segbana dans le deuxième arrondissement et la double voie quittant le carrefour zongo dans le troisième arrondissement bénéficie de l’installation de lampadaires solaires.

Un geste qui réjouit la population de Kandi. « C’est un plaisir de voir la ville de Kandi bien éclairée. Merci à l’exécutif communal pour ce geste à l’endroit de la population » a déclaré Alassane tout joyeux par la lumière qui jaillit sur cet axe.  Pour Daniel, « l’insécurité est conjuguée au passé au quartier baobab. Il était carrément impossible de circuler la nuit à cause de l’obscurité. Les bêtes en divagation la nuit sont à la base de nombreux accidents mais avec ces lampadaires cela va baisser considérablement »,  a-t-il laissé entendre. Garba abonde dans le sens pour se réjouir de la sécurité qui va prévaloir désormais dans ce quartier. « Sincèrement je suis très content parce que ces lampadaires vont permettre d’éclairer cette voie. Par le passé c’est de l’obscurité et nous avons peur parfois de circuler la nuit sur cet axe mais désormais nous allons circuler sans problème » ajoute-t-il.  Adamou quant à lui appelle au sens élevé de responsabilité des populations pour veiller à la sécurité des infrastructures.  « Une chose est d’implanter l’autre chose est de veiller à la préservation de ces infrastructures. Alors il faut que nous veillons strictement afin que les hors-la-loi ne puissent pas parvenir à les enlever ».

Précisons que sur fonds Fadec non affecté 2021, le conseil communal sous le leadership du maire Zinatou Alazi Osseni Saka a pu acquérir plus d’une centaine de lampadaires solaires double crosses. Lentement mais sûrement la commune de Kandi est entrain de conjuguer l’obscurité sur les voies au passé.

Bachir ISSA

Articles similaires