Duel Azannaï vs Mitokpè: Les premières banderilles

 Duel Azannaï vs Mitokpè: Les premières banderilles

Dans son discours d’adhésion au parti « Les Démocrates » le mercredi 12 octobre 2022, Guy Mitokpè est revenu sur ses relations avec son ancien parti politique « Restaurer l’Espoir » (RE). Dans ses propos, l’ancien secrétaire général du parti a indexé l’allure autarcique de Candide Azanaï, son « mentor » politique. Un terme que Candide Azannaï n’entend pas du tout cautionner. Ce dernier lui a rendu la monnaie au cours d’une émission.

« Face aux enjeux républicains et vu l’impératif des partis à évoluer dans un cadre beaucoup plus large, et n’ayant pas pu convaincre le parti RE à aller vers un ensemble plus élargi tout en gardant nos objectifs de lutte, je me suis vu dans l’obligation de rompre les amarres… » a déclaré Guy Dossou Mitokpè pour justifier son départ de « Restaurer l’Espoir ».

Des propos jugés inexactes par le président du parti Restaurer l’Espoir. « Il a tenu des propos totalement mensongers, je l’ai trouvé très lâche, très peureux et très indigne tel qu’il a parlé s’agissant de moi » se défend Candide Azannaï. Mieux, il a surtout fait une révélation sur son ex Secrétaire Général. « Mitokpè est allé me voir, à plusieurs reprises. Cette affaire dure trois ans. (..) Quand il a commencé, je l’ai appelé pour lui dire, fais attention, je savais tout ce qui se passait. Il est venu me dire qu’il faut que nous nous rapprochions de la mouvance », a tranché l’ancien ministre de Patrice Talon. « Il n’a jamais été question avec Mitokpè de ce qu’il est en train de dire » a-t-il précisé pour nier son élan de conservatisme idéologique que lui reproche son ex-collaborateur politique.

Dans son oral médiatique, Candide Azannaï ira plus loin, réfutant d’avoir été le mentor de l’ancien député de la 7e législature. « (…) je n’ai jamais été mentor de Mitokpè. Il était adulte, responsable estudiantin finissant, quand je l’ai connu. Donc je ne suis pas son mentor » a rétorqué le sulfureux politicien qui dit d’ailleurs que cette logique s’applique à tout son entourage. « J’ai toujours dit à Mitokpè et tous ceux qui sont autour de moi que je ne suis pas un gourou ni un maître pour avoir des disciples. Je suis un chef. La politique n’est pas un club de rééducation d’adulte. C’est de l’immédiatement consommable lorsqu’on prend les gens ».

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires