Drame de Isséné à Malanville : Le gouvernement au chevet des victimes

 Drame de Isséné à Malanville : Le gouvernement au chevet des victimes

Le gouvernement béninois a dépêché une délégation conduite par les ministres Alassane Seidou et Raphaël Akotegnon dans le village de Isséné à Guéné pour s’enquérir de l’évolution de la situation et prendre des mesures idoines. Ceci, suite aux affrontements ayant occasionné des pertes en vies humaines, des habitations brûlées et des sinistrés, les 24 et 25 juillet 2021. La descente de la délégation gouvernementale a eu lieu, mardi 03 août 2021, dans la commune de Malanville.

L’objectif de cette descente est de s’enquérir de l’évolution de la situation dans le village de Isséné, Arrondissement de Guéné après les affrontements des 24 et 25 juillet dernier. «Plus jamais ça», tel est le message fort de la délégation gouvernementale conduite par les ministres en charge de l’intérieur et de la sécurité ainsi que celui de la gouvernance locale aux différentes communautés et aux élus locaux à cette occasion est clair. Selon eux, il n’est pas tolérable que de tels affrontements aient lieu dans la République. 

La délégation gouvernementale s’est rendue dans l’Arrondissement de Guéné, théâtre desdits évènements malheureux. Elle a témoigné la reconnaissance et la gratitude du Gouvernement et du peuple Béninois au détachement des Forces de défense et de sécurité envoyé sur le terrain pour le maintien de l’ordre. Une assistance humanitaire d’urgence composée de vivres et de nattes ainsi que d’une enveloppe financière ont été offerts aux sinistrés.

Les ministres Alassane Seidou et Raphaël Akotegnon ont profité de l’occasion pour rappeler l’option faite par le gouvernement en matière d’élevage. Il s’agit en effet, plus maintenant de la sédentarisation que de transhumance. Le haut-commissaire nommé à cet effet était aussi membre de la délégation et travaille pour la concrétisation des ambitions du gouvernement.

Les responsables des communautés ainsi que les agriculteurs et les éleveurs dans leur ensemble sont appelés à respecter les lois de la République et à savoir que chacun répondra de ses actes devant la justice. Quant aux élus locaux, ils sont appelés à jouer leur partition en étant au contact des différentes communautés, en écoutant leurs doléances sans parti pris, en répercutant les informations pour l’administration centrale et en anticipant les crises.

Patrice ADJAHO

Articles similaires