Dr Kévin D. Amoussou à propos de l’intoxication alimentaire: «…les symptômes peuvent être un peu plus graves…»

 Dr Kévin D. Amoussou à propos de l’intoxication alimentaire: «…les symptômes peuvent être un peu plus graves…»

On constate de plus en plus que plusieurs personnes sont victimes de l’intoxication alimentaire à cause de manque de connaissances en nutrition. Dans cet entretien, Dr Kévin D. Amoussou Médecin généraliste et Médecin Chef du Centre de Santé d’Agla nous en parle. Lisez plutôt !!!

Qu’est-ce qu’une intoxication alimentaire ?

Une intoxication alimentaire est une maladie qu’une personne ou plusieurs personnes simultanément présentent suite à l’ingestion d’aliments contaminés par des agents infectieux ou toxiques.

Qu’est ce qui provoque une intoxication alimentaire ?

Les intoxications alimentaires sont dues à la contamination des aliments par des bactéries (E. Coli par exemple) virus (virus de l’hépatite A par exemple), parasites (toxoplasmose par exemple), toxines bactériennes (toxine botulique par exemple) ou produits chimiques (Pesticides par exemple). 

Ce qui veut dire qu’une telle contamination peut bel et bien survenir selon plusieurs modes ?

Effectivement il y a plusieurs modes de contamination. On peut citer pêle-mêle : La manipulation non hygiénique des aliments (contaminations par les mains sales, lavage insuffisant des crudités) ; Les mauvaises conditions de conservations ; Les aliments exposés aux animaux porteurs de divers agents pathogènes comme les mouches, rongeurs etc… ; La température inadéquate notamment le non-respect de la chaîne de froid ; Les aliments conservés dans des récipients contaminés (exemple des sceaux de pesticides dans lesquels sont parfois recueillis du lait ou des produits maraîchers), La mauvaise préparation des aliments (viande mal cuite, lait de vache non pasteurisé, …) ; Le non-respect des délais de consommation (toxine botulique dans les conserves de tomate périmées par exemple, ou yaourts périmés) ; L’utilisation d’eau contaminée (eau de rivières contaminée par certains produits chimiques ou microorganismes) ; L’intoxication volontaire avec différents toxiques industriels. Certains aliments sont plus susceptibles d’être contaminés. Par exemple, les aliments crus ou pas assez cuits (volaille, viande et œufs), les fruits et légumes crus (pas lavés ou lavés avec de l’eau contaminée), les produits laitiers non pasteurisés, les jus de fruits non pasteurisé, aliments laissés longtemps sans réfrigération, les poissons et crevettes, l’eau non traitée. Souvent, l’odeur et l’aspect de l’aliment n’est pas changé même s’il est contaminé, il faut donc être prudent.

Quels sont alors les symptômes d’une intoxication alimentaire ?  

Les principaux symptômes d’une intoxication alimentaire arrivent quelques heures ou quelques jours après avoir mangé ou bu l’aliment contaminé. Ce sont le plus souvent des symptômes digestifs : nausées, vomissements, crampes abdominales, diarrhée. Il peut s’y associer ou non une fièvre et d’autres symptômes généraux comme les maux de tête ou la fatigue. Dans la majorité des cas ces symptômes disparaissent en quelques heures ou jours.

Ce qui dénote que dans d’autres les symptômes ne disparaîtront pas de sitôt ?

Dans d’autres cas les symptômes peuvent être un peu plus graves : Déshydratation (soif intense, fatigue extrême, langue sèche) ; Troubles de la conscience ; Difficultés respiratoires. Ces complications peuvent être liées à l’agent pathogène responsable de l’intoxication (les toxiques chimiques et certaines bactéries) ou elles peuvent s’expliquer par le terrain à risque de la personne malade (enfants, femmes enceintes, personnes âgées, personnes dont le système immunitaire est plus faible)

Comment se soigner d’une intoxication alimentaire ?

Lorsqu’on a une intoxication alimentaire  avec des symptômes peu graves on peut se soigner à la maison sans médicaments en s’assurant de s’hydrater suffisamment. Par contre lorsqu’on a des symptômes bruyants il faut se rendre à l’hôpital. Ainsi Allez à l’hôpital si vous avez de la fièvre (à partir de 38°) ; Vous avez du sang ou de la glaire dans vos selles ou si vos selles sont noires ; Vous avez de la diarrhée avec une forte douleur abdominale ; Vous avez de la diarrhée, une forte soif ; Vous n’avez pas uriné depuis plus de 12 heures et êtes incapable de boire ou de garder les liquides que vous avez bu ; Vous avez des selles ou du sang (de couleur rouge ou ayant l’apparence du café moulu) dans vos vomissements; Vous êtes somnolent, irritable, confus.

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter une intoxication alimentaire ?

Voici quelques règles de base qui vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté pour éviter de vous contaminer : Lavez-vous les mains régulièrement lorsque vous manipulez la nourriture ; Avant et après vous que vous vous êtes rendu aux toilettes et avant de passer à table ; Nettoyez soigneusement les fruits et les légumes avant de les préparer ou de les manger ; Évitez de manger certains aliments crus (œufs, volaille et viande) ou non pasteurisés (ex. fromage de lait cru) ; Ne consommez pas de viande non fraîche ou conformément congelée ; Ne recongelez pas un aliment dégelé ; Faites cuire suffisamment les viandes ; Mettez bien au frais tous les produits susceptibles de devenir « dangereux » rapidement, tels que la mayonnaise, la viande crue ou le lait par exemple ; Évitez autant que faire se peut de consommer des aliments dans des endroits dont vous n’avez pas une idée claire du niveau d’hygiène ; Ne consommez pas des aliments périmés ; Conservez à la bonne température vos aliments en tout temps (réfrigérateur  4 °C ou moins, congélateur -18 °C ou moins) ; Décongelez et marinez vos aliments au frigo jusqu’au moment de les cuisiner.

Setondji Grassien

Articles similaires

1 Commentaire

  • Très édifiant.

Les commentaires sont fermés.