Développement du Rugby Béninois : La Touche Koussihouèdé

 Développement du Rugby Béninois : La Touche Koussihouèdé

Le Rugby béninois va bénéficier d’un accompagnement des instances continentale et internationale de la balle ovale. C’est par la soumission d’un projet portant sur le volet féminin du plan stratégique de développement du rugby béninois 2021-2024. Un projet désigné « meilleur » au plan africain. Un exploit de EudiaFifamèKoussihouedé,Docteure en Biomécanique du sport et Conseillère technique aux performances de la Fédération béninoise de Rugby.

Le projet soumis par Eudia Koussihouèdé est intitulé « Plan stratégique de développement du rugby béninois 2021-2024: Place de la femme dans le secteur des ressources humaines ».Il est retenu « Meilleur projet » grâce à sa pertinence et surtout à la détermination de la docteure qui a su braver toutes les contraintes pour parvenir à sa fin : hisser haut le nom de son pays. Parmi les conditions d’éligibilité, il y a l’assiduité à la préformation de qualification. De six mois au départ, la formation a duré 15. La lauréate a participé à toutes les séances sans exception. Sur les 27 dossiers soumis, celui de la Béninoise s’est imposé comme le meilleur après trois filtres d’étude. Entre formation et pitch pour une évaluation finale devant un jury de six (06) membres, le chemin fut éprouvant mais couronné de succès pour la lauréate « C’est une joie pour moi » confia-t-elle, très heureuse. Mais, Dr Koussihouèdé ne pense pas dormir sur cet honneur car pour elle c’est maintenant que le plus dur commence. « Le projet sera exécuté dès 2023 en trois étapes », dira-t-elle. La lauréate entend s’appuyer sur les anciennes pratiquantes de la discipline au Bénin.

Pour finir, la conseillère aux performances de la fédération a fait montre d’ouverture <<Ce n’est pas exclusivement aux femmes qu’est réservé ce projet. Si sa mise en œuvre nécessite l’expertise des hommes pour sa réussite, nous en ferons le choix. Puisque cela ne servirait à rien de prendre des dames sachant que leur choix ne faciliterait pas l’atteinte des objectifs » a déclaré la spécialiste en biomécanique du sport.

Diane Kpati, responsable du pool féminin au sein de la FébéRugby est très satisfaite de l’avènement de ce projet qui va l’aider et la soulager dans ses tâches.Faustin Dahito, président de la Fédération béninoise de Rugby se dit aussi fier de cette distinction qui vient donner du souffle au plan de développement de sa discipline.

Le comité exécutif de la fédération a saisi l’occasion pour présenter les activités déjà exécutées et celles qui sont toujours en cours cette année. Des formations aux divers championnats de Rugby à 7, à 17 aussi bien en hommes comme chez les femmes, tout a été exposé. On retient des propos du secrétaire général et du DTN de la FébéRugby, que tout se déroule comme convenu. Quatre ligues seront mises en place d’ici la fin  de l’année 2022 pour couvrir tout le territoire béninois a précisé le président Dahito.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires