Dématérialisation de l’administration publique : L’e-gouvernance se met en place mais…

 Dématérialisation de l’administration publique : L’e-gouvernance se met en place mais…

L’internet est un outil formidable en ce sens qu’il transforme les rapports entre individus mais aussi entre les citoyens et les gouvernants. Si dans certains pays, la plupart des démarches administratives sont déjà dématérialisées, beaucoup reste encore à faire au Bénin. Cependant, il faut reconnaitre que le gouvernement a déjà posé les pas d’une virtualisation progressive de l’administration.

Désormais, pour créer une entreprise au Bénin, point n’est besoin de se rendre physiquement dans les locaux de l’Apiex, l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations du Bénin chargée de faire les formalités nécessaires à cet effet. Il suffit de se rendre sur le site www.gufebenin.org. Ce site créé le 26 octobre 2013 vous renseigne sur les formalités à remplir pour non seulement mettre en place votre entreprise et vous oriente vers un autre sur lequel vous pouvez effectivement donner naissance à votre entreprise sans avoir à vous déplacer.

Depuis des années l’objectif proclamé de l’Etat est de faire de l’internet un véritable outil de développement. Quand bien même le véritable haut débit reste un rêve pour nombre de Béninois, beaucoup de progrès a été fait depuis 2010 pour permettre aux Béninois de naviguer avec de plus en plus d’aisance, en fonction de leurs moyens. En effet, sans accès des citoyens à une connexion rapide et à moindre coût, il est illusoire de mettre en place une gouvernance basée sur l’internet.

C’est dans ce contexte d’amélioration de l’offre que l’Etat est en train de multiplier des services accessibles par voie virtuelle. Après la création des entreprises, le secteur de l’immigration et émigration est, lui aussi, en train de faire des efforts pour décongestionner le centre de délivrance des passeports et des visas pour certains étrangers. Sur le site https://dei.gouv.bj, les demandeurs peuvent s’y rendre pour faire des demandes de passeports biométriques ou de visas électroniques.

D’autres démarches comme l’obtention de casier judiciaire, l’obtention de l’attestation de non-faillite, l’attestation fiscale, l’attestation de succès à l’examen de permis de conduire sont également disponibles juste en cliquant sur des sites internet dédiés (voir plus de services ici https://service-public.bj/public/services/e-services). De son côté, le ministère des finances a lancé son programme de factures normalisées qui lui permet d’avoir une traçabilité des transactions entre les entreprises et leurs clients et de pouvoir ainsi récupérer les taxes comme la TVA qui est souvent prélevée mais non reversée à l’Etat. Ce projet n’aurait pas été possible sans une amélioration de l’offre internet.

Idem pour les demandes de permis de travail, du contrat de travail expatrié ou étranger et du contrat local sont désormais possibles en ligne. Ceci, pour faciliter l’obtention desdits documents aux usagers. C’est la preuve que la dématérialisation des services de l’administration publique béninoise en général et de l’administration du travail en particulier se poursuit au Bénin, en échos favorable à l’ère du numérique.

L’objectif visé par l’Etat à travers cette démarche qui n’en est qu’à ses débuts est « d’assurer la simplification des procédures et l’amélioration du service  orienté vers le citoyen et l’entreprise ». Un objectif noble mais qui nécessite des mesures de sécurités spéciales pour éviter les déconvenues propres au monde virtuel. En effet, il n’est pas rare que certaines grandes organisations et même des gouvernements soient victimes d’attaques par des cybercriminels à la recherche d’argent, de données personnelles ou qui cherchent tout simplement à perturber le bon fonctionnement du système.  Il urge alors que l’Etat veille à cela pour que ce problème n’enfreigne pas sa bonne démarche.

Pierre MATCHOUDO

Articles similaires