Dégel du climat politique : L’heure des médias

 Dégel du climat politique : L’heure des médias

Après trois ans et plus deux mois de suspension, le quotidien “La Nouvelle Tribune ” est enfin autorisé à paraître sur le territoire national. La « bonne nouvelle » a été annoncée à Vincent Foly, directeur de publication de cet organe, par une correspondance signée le 5 août 2021 par président de la Haac. En effet, c’est depuis le 23 mai 2018 que la décision d’interdiction de parution avait été prise par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) alors dirigée par Adam Boni Tessi.

Après des recours et interventions infructueuses, le Directeur de publication avait décidé de porter l’affaire au tribunal. Finalement, le 16 mai  2019 la Cour d’appel a condamné la Haac à lever sa mainmise sur le journal. Malgré cela, celle-ci s’est obstinée dans son refus, ce qui a coûté à cet organe de presse deux nouvelles années hors des kiosques.

Cette mesure intervient dans un contexte marqué par la volonté déclarée des présidents des institutions de la République à œuvrer pour le dégel du climat politique au Bénin. Récemment, le Médiateur de la République s’est rendu à Tchaourou, ville natale de l’ancien président Yayi Boni, une localité devenue célèbre pour sa guerre ouverte contre le chef de l’Etat Patrice Talon. Le Médiateur s’y était rendu pour « demander pardon » aux populations afin que la paix soit effective. Autrement, pour la décrispation de la tension socio-politique. Il a laissé entendre que l’initiative a été prise sur instructions du chef de l’Etat qui, selon lui, tient au retour de la sérénité dans le pays.

Après les politiques, c’est donc le tour de faire un clin d’œil aux médias. Et pour cause. Ces dernières années ont été marquées par des rapports difficiles entre les journalistes et le gouvernement. Nombre de médias ont dû ranger leurs critiques pour pouvoir continuer à paraître régulièrement, compromis auquel La Nouvelle Tribune s’est toujours refusée depuis son existence il y a près de deux décennies.

Est-ce donc le début d’une nouvelle ère pour les médias ? La question reste posée. Une chose est certaine, le dégel du climat sur le front de la liberté de presse augmentera l’aura du Bénin à l’extérieur. De la première place en matière de Liberté de presse en Afrique, le pays occupe tristement en 2021, le 114e rang au plan mondial.

Pierre MATCHOUDO

Articles similaires