Dégel de la crise à la Fédération béninoise de maracana: La Fimaa pour décanter la situation conflictuelle

 Dégel de la crise à la Fédération béninoise de maracana: La Fimaa pour décanter la situation conflictuelle

La devise du Maracana est la CFA. Entendez, la Convivialité, la Fraternité et l’Amitié ((CFA).  Ces trois éléments de la ligne de conduite de cette discipline sportive doivent prédominer au sein des états-majors de la famille du Maracana béninois qui depuis des mois sombre dans une crise de leadership. Il est donc temps de remettre la balle à terre pour l’évolution de la discipline au Bénin. C’est ce que la Fédération internationale de maracana associations (Fimaa) tentera de faire en écoutant les deux parties lundi et mardi prochains à Abidjan en Côte-d’Ivoire.   

Ainsi, la Fimaa a convoqué la Fédération béninoise de maracana (FéBéMa) et les dissidents issus de la dernière Assemblée générale élective suite au courrier envoyé par la partie mécontente. L’objectif de cette rencontre d’Abidjan est les écouter afin qu’une solution soit trouvée pour le dégel de la crise qui secoue la famille de maracana béninois. En effet, cette rencontre avec l’instance mondiale du Maracana fait suite au courrier envoyé par la partie des dissidents. Une occasion pour la Fimaa de s’imprégner davantage du dossier, et surtout d’écouter les deux parties pour décider de la suite à donner à cette situation conflictuelle qui met à mal le maracana béninois. Ainsi, pendant deux jours (lundi et mardi), la commission de litige et contentieux de la Fimaa va prendre connaissance du nœud de la crise qui secoue la FéBéMa.

Au terme de cette rencontre, on espère que la décision finale sera acceptée par tous et chacune des parties devra se ranger derrière la décision de la Fimaa pour le bien du maracana béninois. La famille du maracana doit cesser de se regarder en chiens de faillance et penser plutôt à la l’évolution et à la vulgarisation de la discipline. Le camp dont la tête de pont est le président Nassirou Saka peut désormais mettre de l’eau dans son vin et accepter la main tendue de l’actuel Comité exécutif avec à sa tête le président Philippe Totondé. La convivialité doit trouver sa place au sein de la famille du Maracana au Bénin. Ainsi, après cette rencontre, on ne devrait plus continuer par tirer le drap de son côté pour bloquer la bonne marche du maracana au plan national.

Source Externe

Articles similaires