Coup d’Etat manqué du 15 juillet 2016 : La Turquie commémore la Journée de la démocratie

 Coup d’Etat manqué du 15 juillet 2016 : La Turquie commémore la Journée de la démocratie

(L’Ambassadeur turc Onur Ozçeri retrace l’événement)

Dans le cadre de la Commémoration de la Journée de la démocratie et de l’Unité nationale du 15 juillet, l’Ambassadeur de Turquie au Bénin Onur Ozçeri a animé, mardi 13 juillet 2021, en sa résidence (518 boulevard de la CENSAD), un point de presse. Face aux hommes des médias, il est revenu sur les circonstances du coup d’Etat manqué de la nuit du 15 juillet 2016 en Turquie au cours duquel l’ordre constitutionnel fut menacée.

«Le 15 juillet 2016 au soir, une tentative de coup d’état a été perpétrée en Turquie. Des putschistes de l’armée turque ont tenté de prendre d’assaut des postes névralgiques à Ankara, la capitale et à Istanbul, la plus grande métropole du pays. Des bombardements ont eu lieu sur des institutions et organisations démocratiques comme la Grande Assemblée Nationale Turque», se rappelle l’Ambassadeur turc Onur Ozçeri. Selon ses dires, les soldats putschistes ont subi une vive opposition non seulement des éléments loyalistes au Gouvernement de l’armée et de la police mais également de la population civile, qui suite à l’appel du Président de la République, Recep Tayyip Erdogan, est descendue en grand nombre dans la rue.

«Les partis politiques du pays mais également des chefs d’Etat partout dans le monde ont condamné la tentative de coup d’Etat», renseigne-t-il avant de saluer la bravoure des forces de l’ordre, de sécurité et des populations turques. «Toute la nuit du 15 au 16 juillet 2016, les soldats, policiers et les citoyens se sont battus de façon héroïque pour contrecarrer les putschistes qui au matin du 16 juillet n’ont pas eu d’autre choix que de se rendre», a poursuivi le diplomate Onur Ozçeri. Il a rappelé que les putschistes faisaient partie de l’organisation terroriste FETÖ, dont l’objectif était de porter au pouvoir leur chef, Fetullah Gulen, un imam, meneur d’un réseau qui inclut des écoles, des médias, des entreprises à travers le monde. «Les membres de ce réseau s’étaient infiltrés dans de nombreuses institutions gouvernementales. Ce jour-là, c’est la Démocratie et l’Unité Nationale qui ont triomphé. C’est ce que nous fêtons tous les 15 juillet en Turquie. Nous y commémorons nos martyrs qui ce soir-là ont sacrifié leur vie. Nous nous remémorons leurs actes d’héroïsme», a renchéri Onur Ozçeri. Pour l’Ambassadeur, le peuple turc a réagi car il voulait que l’ordre démocratique survive. «Il a ainsi montré son attachement à son drapeau, à la nation, à la démocratie, à la liberté et à l’indépendance», précise-t-il avant de conclure que la Turquie a ainsi donné un signal clair au monde entier : «la Turquie est infranchissable ! »

Patrice ADJAHO

Articles similaires