Comité National Paralympique du Bénin: Abdel Rahman Ouorou Barè justifie les sanctions infligées

 Comité National Paralympique du Bénin: Abdel Rahman Ouorou Barè justifie les sanctions infligées

Le président du Comité National Paralympique du Bénin (CNP-Bénin), Abdel Rahman Ouorou Barè, a fait le point des préparatifs des athlètes béninois pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2020. Il a également donné les raisons qui fondent les sanctions infligées à l’athlète, Cosme Akpovi et à l’Association des Aveugles du Bénin. C’était au cours d’une conférence de presse, qu’il a animé mardi 13 juillet 2021 au siège du comité exécutif à Cotonou.

Le Bénin sera bel et bien présent aux prochains Jeux paralympiques de Tokyo 2020. Pour cette grande messe sportive, ils seront trois athlètes à dfendre les couleurs du Bénin. Il s’agit de Fayssal Atchiba, (100 m et 200 m) double médaillé d’or (100m-200m) au Meeting de Marrakech au Maroc 2018, Marina Houndalowan, athlète para lancer de poids et de javelot et Marina Amandine Oloukou, International de para badminton d’Ouganda 2019, médaillée argent. A moins de deux mois de ces jeux, selon le président Abdel Rahman Ouorou Barè, les athlètes s’activent pour ne pas faire piètre figure. « Ils sont en internement depuis quelques semaines pour leur permettre de mieux se préparer. Ils travaillent sous la houlette de trois encadreurs dont le Directeur technique national, Alassane Zimé. Ils tiennent cinq séances par semaine», a-t-il indiqué tout en précisant que le dossier de l’athlète Marina Amandine Oloukou a été soumis au Comité International Paralympique pour sa validation. « Elle devrait prendre part à quatre compétitions qualificatives aux Jeux de Tokyo mais la situation de crise sanitaire liée à la Covid-19 a empêché l’athlète de prendre part au quatrième tournoi malgré que toutes les dispositions aient été prises pour son voyage. Nous restons toutefois optimistes quant à la validation de son dossier par l’instance mondiale paralympique », a-t-il rassuré.

Les raisons des sanctions infligées

Cosme Gbodja Akpovi, athlète paralympique, dans la catégorie de powerlifting et Edouard Agbohessi, président de l’Association des aveugles du Bénin, ne sont plus autorisés à prendre part aux activités du Comité national Paralympique du Bénin (CNP-Bénin). Et pour cause, ils ont écopé des sanctions. En effet, aux dires du président du Comité National Paralympique du Bénin,  l’athlète Cosme Gbodja Akpovi, a été radié du mouvement paralympique. «C’est un athlète sur qui nous comptons beaucoup. C’est celui qui a le plus voyagé sous notre mandat. Mais pour ce qu’il a fait, il ne serait pas bien qu’on reste sans réagir», a déclaré le président Abdel Rahman Ouorou Barè avant d’expliquer les faits « Alors que nous avons déposé un dossier complet auprès des structures pour nous appuyer dans la préparation de nos athlètes pour les prochains jeux paralympiques de Tokyo 2020, l’athlète Cosme Akpovi qui était sur le dossier déposé au niveau du Fonds National pour le Développement des Activités de Jeunesse, de Sport et de Loisirs (Fndajsl) a encaissé 750mille CFA du chèque d’un million accordé par cette structure sous tutelle du ministère des sport, pour son billet d’avion sans nous informer. Or entre temps, le CNP-Bénin lui avait déjà octroyé un billet par le biais de l’appui du Cnos -Ben. A son retour, Il a justifié auprès du Fonds qu’il aurait acheté le billet d’avion. Informé, le CNP-Bénin a mis en place une Commission pour écouter sa version des faits. Malheureusement, malgré le fait qu’il ait accepté de répondre à l’appel de la Commission, il n’a pu honorer son engagement d’être écouté. D’où ce jugement par contumace ».

Quant à Edouard Agbohessi, président de l’association des aveugles du Bénin, il est suspendu pour trois (3) ans. Et ceci, parce que ce dernier a, à plusieurs reprises, souligne Abdel Rahman Ouorou Barè interdit à ses athlètes de prendre part à des activités sportives organisées à leur intention. A cela s’ajoute la non-conformité des statut-types et règlement de l’Association. Convoqué par la Commission pour se justifier, le président de l’Association a boudé la commission. «Nous avons été obligés de prendre ses décisions la mort dans l’âme (…) pour taper du poing sur la table», a-t-il martelé.

Pour terminer, Abdel Rahman Ouorou Barè a remercié le ministre des Sports, Oswald Homeky et le président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos Ben), Julien Minavoa pour leur soutien.

Damien TOLOMISSSI

Articles similaires