Chefferie traditionnelle : Dêh Gnimassou Ahilin Tokannou intronisé

 Chefferie traditionnelle : Dêh Gnimassou Ahilin Tokannou intronisé

Un nouveau jour s’est levé sur la collectivité Gnimassou Ahilin de Ouidah depuis samedi 12 novembre 2022. Dans la grande communion, un nouveau régent a pris les rênes de ladite collectivité. Il a nom, Dêh Gnimassou Ahilin Tokannou, qui entend ainsi tisser la nouvelle corde au bout de l’ancienne. Cette intronisation a été conduite de mains de maître par les représentants de Gbanlin Hansoe en présence de Dah Nassara, Dah Démidé et Daagbo Dehoue.

C’est en présence des  tangninon venues de Gbanlin Hansoe et de Ouidah, hauts dignitaires et têtes couronnées, sages et notables de Ouidah et d’Assanté qu’il a été porté sur le trône de la collectivité Dêh Gnimassou Ahilin Tokannou pour assurer la médiation entre les ancêtres et les fils et filles de la collectivité. Vacant depuis quelques moments, ce trône retrouve ainsi un occupant légal et légitime qui a fait l’unanimité pour son choix.  Avec le nom fort de Dêh Gnimassou Ahilin Tokannou, le nouveau régent s’est déjà résolument engagé à poursuivre l’œuvre de ses pères et prédécesseurs dans la fidélité, la protection des intérêts de la famille, de la collectivité et œuvrer pour l’enracinement de la culture de la paix. En respect de la tradition, pour  la cérémonie déroulée à Ouidah, tout a été mis en place pour un décore semblable aux Collines, d’où cette régence tire sa source. Entre divers rituels notamment sacrifice, l’invocation des mânes, le nouveau régent a passé les étapes nécessaires et reçu les bénédictions de ces pères et prédécesseurs venus le soutenir. 

Prenant part à la cérémonie, Daagbo Dehoue a expliqué qu’il s’agit d’un grand jour pour la collectivité en général car la bénédiction des ancêtres est sur la collectivité Gnimassou Ahilin. « Les manifestions et surtout les rituels comptant pour cette intronisation se sont bien déroulés dans la paix. La preuve en est les gouttes de pluie, signe par excellence d’une grâce qui témoigne à suffisance que les ancêtres sont associés à la manifestation », a-t-il confié avant d’ajouter que « C’est la poursuite d’une grâce qui se manifeste depuis l’assemblée générale qui a permis de désigner le nouveau régent, à jamais en communion avec les ancêtre avec le nom fort, Dêh Gnimassou Ahilin Tokannou. La preuve en est le signe du Fâ, qui a montré l’accord et la liesse des ancêtres d’avoir désormais un représentant qui va les honorer et honorer la collectivité ». Conscient de l’enjeu et surtout de la responsabilité qui est la sienne désormais, Dêh Gnimassou Ahilin Tokannou a dit son engagement à rester un digne ambassadeur des ancêtres, en travaillant pour une paix durable et l’unité au sein de la collectivité. Il a invité à cet effet les fils et filles de la collectivité à apporter leurs doigts pour boucher les trous telle la jarre trouée en signe d’unité durable « sans quoi, rien n’est possible ». 

Véronique GBEWOLO (Stag)

Articles similaires