Célébration des 61 ans d’indépendance : Cotonou et Abomey-Calavi déjà aux couleurs nationales

 Célébration des 61 ans d’indépendance : Cotonou et Abomey-Calavi déjà aux couleurs nationales

Le dimanche 01er août prochain, le Bénin va célébrer le 61eme anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. Bien que la fête s’annonce sobre pour la deuxième année consécutive, les différentes villes du pays ne manquent pas de se vêtir aux couleurs nationales. C’est le cas des villes de Cotonou et Abomey-Calavi.

Cette année comme l’année dernière, la célébration de la fête de l’indépendance ne connaitra pas l’engouement festif habituel. Pour cause, la pandémie liée au nouveau coronavirus Covid19 continue de sévir. Pas de défilé encore moins de manifestations pouvant réunir un grand nombre de personne.

Le chef de l’Etat effectuera sans aucun doute les rituels habituels notamment le dépôt de la gerbe de fleurs au monument aux morts suivis de la revue de troupe et la salutation du drapeau. Dans les chefs-lieux de département, les préfets et maires procéderont au même exercice. En prélude donc à cette célébration, dans les différentes villes du pays, le grand nettoyage se fait et dans les villes de Cotonou et Abomey-Calavi l’on peut déjà apercevoir des décorations au niveau des grandes artères de ces villes. Sur les grands carrefours, le décor n’est pas habituel, l’on peut apercevoir des drapeaux aux couleurs nationales. Par endroit ce sont les supports de lampadaires qui servent de pilier aux drapeaux. Un habillage qui ne laisse pas indifférent les habitants de ces villes.

Déçu de la non-tenue du défilé militaire, Aristide se réjouit tout de même du nettoyage et de la décoration faite pour cette occasion. « Pour la deuxième année de suite, nous sommes privés des parades de nos forces de l’ordre à cause du mal qui court actuellement. C’est dommage car pour bon nombre d’entre nous c’est un moment de communion et de joie. Mais de l’autre côté, les villes sont en train de recevoir les coups de balais mais aussi de pinceau pour son embellissement, ce qui constitue déjà une très bonne chose », fais savoir le cinquantenaire. Comme indiqué par ce citoyen, certains endroits de la ville reçoivent ou ont déjà reçu des coups de pinceau, c’est le cas de la place de l’Etoile Rouge, la place du souvenir et aussi la place où est érigé le monument aux morts au quartier Xwlacodji à Cotonou.

 Les agents engagés par les différentes municipalités pour l’embellissement des villes sont tous autant heureux dans l’accomplissement de cette tâche. « Nous sommes heureux du travail qui nous a été confié. Il faut donner une nouvelle couleur aux villes en l’occasion de l’évènement qui s’annonce. Bien que la célébration ne soit pas comme ceux habituels à cause de la Covid19 mais, cela n’empêche pas d’entretenir nos villes et nos places publiques surtout celles symboliques », a laissé entendre un agent engagé pour le nettoyage de la place de l’Etoile rouge qui jadis accueillait le défilé des forces de l’ordre et de défense.  

De toute façon la fête aura lieu bien qu’elle ne sera pas aussi conviviale que par le passé.


Firmin KASSAGA

Articles similaires