Célébration de la 28e Journée Mondiale des Enseignants : Yves Kouaro Chabi pour une éducation de qualité

 Célébration de la 28e Journée Mondiale des Enseignants : Yves Kouaro Chabi pour une éducation de qualité

Mardi 5 octobre 2021, le Bénin, à l’instar de la communauté internationale, a célébré la 28ème Journée Mondiale des Enseignants. A cette occasion, le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Yves Kouaro CHABI a adressé un message à la nation béninoise.

Dans son message, le Ministre Yves Kouaro Chabi a réaffirmé la volonté farouche du Gouvernement du Bénin à s’attaquer aux problèmes qui minent les conditions de vie de l’enseignant en général, mais surtout les problèmes qui minent sa carrière professionnelle en particulier. Il s’agira pour le gouvernement d’œuvrer à disposer d’un personnel motivé, performant et capable de contribuer à la réalisation d’un objectif commun qui est une éducation de qualité pour tous les enfants.

 «Les enseignant-e-s au cœur de la relance de l’éducation» est le thème retenu par l’Internationale de l’Education en collaboration avec l’UNESCO. Pour le ministre, cela appelle à continuer, à investir pour ce type de personnels afin de disposer des enseignants de qualité et des infrastructures adéquates pour l’amélioration de leur condition de travail et de vie. 

En revanche, le thème retenu cette année au Bénin est « Enseignement de qualité dans le contexte de la covid-19 : un défi pour les enseignants». A en croire le Ministre Yves Kouaro Chabi, cela exige une vigilance plus accrue face à la propagation de cette pandémie. «Aussi, voudrais-je engager tous les enseignants des trois ordres à s’impliquer avec enthousiasme et détermination dans la mise en œuvre des mesures sanitaires prescrites par le gouvernement», dit-il avant d’ajouter que cet engagement attendu est déterminant pour toute la nation dans la mesure où il permet de capitaliser l’avancée sur la gestion de l’école béninoise par ces temps de covid19.

Il rassure que les réformes qui sont en cours ne visent qu’une meilleure gouvernance du secteur de l’éducation et la professionnalisation de l’enseignement au Bénin. «La mise en œuvre de la stratégie de l’EFTP et la mise en place des outils d’une bonne gestion du système retiennent plus particulièrement l’attention du Gouvernement et seront plus visibles à compter de cette année», a confié l’autorité avant d’inviter «chacun de nous à manifester sa joie à celles et ceux qui ont choisi ce noble et délicat métier d’Enseignant». A noter que c’est la ville des Kobourou, Parakou qui a accueilli les manifestations au Bénin.

Patrice ADJAHO

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *