Capoeira : L’heure de la concrétisation!

 Capoeira : L’heure de la concrétisation!

Résolument engagé pour la promotion et le développement de la Capoeira, Mestre MamoudouFassassi est à la conquête de l’Afrique. Il veut voir les pays du continent se donner la main pour le rayonnement de cet art martial. Raison pour laquelle, le président de l’Association Capoeira Bénin entreprend plusieurs actions concrètes. La dernière remonte au 25 septembre 2022 où il a entamé une nouvelle étape de sa tournée en Afrique.

Après avoir posé les bases au Togo, le Béninois Mestre MamoudouFassassi multiplie de nouvelles actions fortes. Sans grand accompagnement, il s’est rendu, en effet, en Angola depuis le 25 septembre 2022 afin de rencontrer plusieurs groupes de Capoeira, des autorités et poser des marques. Ainsi, c’est dans ce cadre que Mestre MamoudouFassassi a tenu d’importantes rencontres dont les résolutions sont bonnes pour la naissance d’une confédération réunissant plusieurs pays d’Afrique. Les discussions ont également porté sur l’organisation prochaine du championnat d’Afrique de Capoeira bien qu’avec les groupes mais aussi avec de différentes personnalités.

« En tant que l’un des premiers Mestre africain de Capoeira, mes objectifs étaient de mieux connaître les autres groupes de Capoeira sur le continent africain. Il était donc indispensable d’échanger avec les autres groupes de notre continent afin de mieux organiser l’avenir de notre discipline. J’ai rencontré, à cet effet, le groupe Capoeira Brasil qui fait partie du plus grand groupe de Capoeira au Brésil et dans le monde et le groupe Cordão de Ouro. Et, c’est sans oublier le groupe Herança Cultural de Capoeira. Que dire alors des groupes Abada Capoeira, Terreirro Capoeira, Capoeira Mandara, FICAG, Rasteira… et des échanges avec Mestre Salario du Brésil aussi de passage à Luanda », a-t-il décalé tout en indiquant « Mieux, j’étais sur plusieurs autres activités notamment des passages de grade, des ateliers de formation, etc. La cerise sur le gâteau, c’est que les groupes ont adhéré à cette initiative de développement de la capoeira »

Pour mieux peaufiner les idées et finaliser tout ceci, Mestre MamoudouFassassi a du boucler un mois de séjour à Luanda, la capitale angolaise. De meilleurs jours arrivent donc pour la capoeira africaine. « Petit à petit, tout se fera pour le rayonnement de la discipline sportive en Afrique », a conclu Mestre MamoudouFassass

i.Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires