Candide Azannaï: Des piques tous azimuts

 Candide Azannaï: Des piques tous azimuts

Il a fait une nouvelle sortie pour passer au peigne fin l’actualité sociopolitique du Bénin et de la sous-région. Candide Azannaï puisque c’est de lui qu’il s’agit a d’ailleurs saisi l’occasion pour formuler ses vœux à ses militants et aux prisonniers dits « politiques ».

« Nous ne devons jamais prôner la violence ni promouvoir le recours à la force qui relèvent d’un domaine que seuls l’état et le peuple peuvent accéder » a indiqué l’ancien ministre de Boni Yayi et de Patrice Talon pour s’insurger contre la « violence politique ». Allusion faite aux incidents survenus dans le cadre de la présidentielle d’avril 2021. C’est ce qui ressort essentiellement du message du Coordonnateur Exécutif national du mouvement « La Résistance Nationale ». Il l’a fait savoir dans son message de présentation de vœux à ses militants le 31 janvier 2022. « Le recours à la violence est l’une des questions qui nous (membres de la résistance) a sérieusement divisés a-t-il rappelé ». Candide Azannaï a souhaité que les personnes emprisonnées recouvrent la liberté en cette nouvelle année.

Le coronavirus, la cherté de la vie marquée, au Bénin, par les impôts et taxes sans oublier la situation politique qui règne dans la sous-région ouest-africaine étaient également au cœur de sa sortie. Face à ses militants, Azannaï n’a pas été tendre envers son ancien associé politique. Il a vertement tancé, comme il en a pris l’habitude depuis un certain moment, la gestion économique et sociopolitique du Président Patrice Talon. Pour l’homme politique, les choses semblent aller de mal en pire.

Sur le retour au premier plan des militaires aux pouvoirs « un coup d’état n’est (…) pas une révolution » clarifie Candide Azannaï. Il n’a pas manqué de faire une typologie des coups d’État. « J’appelle chacun à la vigilance de chaque instant dans la mesure où les réalités qui menacent ailleurs ont déjà franchi nos frontières au propre comme au figuré. Aucune perspective heureuse ne se profile sans une intensification intelligente et courageuse de la lutte de résistance nationale; cette certitude est valable ici et ailleurs ».

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires