Boni Yayi de retour au Bénin: Place enfin à la réconciliation?

 Boni Yayi de retour au Bénin: Place enfin à la réconciliation?

L’ex-président de la République et président d’honneur du parti Les Démocrates Boni Yayi est de retour à Cotonou. Il est aperçu publiquement au domicile de Nicéphore Soglo à la Haie vive à Cotonou ce samedi 18 septembre 2021. L’information a été confirmée par l’entourage de l’ex-président.

« Absent lors des hommages à la mémoire de l’ancienne première dame l’honorable Rosine Soglo, le président Boni Yayi de retour à Cotonou est allé renouveler ses condoléances au Président Nicephore Soglo » stipule un court texte relayé par l’entourage de l’ex-président. Ceci après avoir fait le même exercice à Paris en France. En effet, hors du territoire national un peu avant les événements malheureux qui ont précédé les dernières élections présidentielles pour des problèmes de santé au niveau de ses enfants et de son épouse, l’ancien chef d’Etat est désormais de retour au bercail. Preuve qu’il n’était pas en exil tels l’ont agité dans l’opinion publique par certaines langues.

Place enfin à la réconciliation ?

Après plus de sept ans de collaboration idyllique sous la présidence de Yayi Boni entre 2006 et 2016, la relation entre les deux « amis » s’est tendue au point où Patrice Talon s’est vu obligé de s’exiler. En cause, plusieurs dossiers autour desquels les points de vue et les intérêts divergent, comme le Programme de vérification des importations dit de nouvelle génération. L’arrivée au pouvoir de Talon en 2016 a donné une nouvelle tournure à cette inimitié, le chasseur désormais devenu la proie.

Les tentatives de conciliation, même internationales, n’y ont rien changé. Au contraire, avec les élections violentes, l’exil et les arrestations des opposants, le fossé s’est davantage creusé. C’est dans ce contexte que les présidents des institutions, quasiment tous nouveaux, ont décidé de se mettre dans le jeu et de peser de tout leur poids pour rapprocher les deux leaders. Alors, Patrice Talon-Yayi Boni : bientôt une poignée de mains ? Probablement, mais cette réconciliation tant souhaitée par plus d’un va au-delà des personnes des deux protagonistes. Elle concerne l’ensemble de la classe politique, en tout cas la frange qui s’identifie au-désormais opposant numéro 1 du président de la République. Reckya Madougou, candidate désignée par le parti “Les Démocrates “, Joël Aïvo, lui aussi candidat à la dernière élection présidentielle séjournent en prison depuis la période de campagne électorale, tout comme bien d’autres acteurs politiques de l’opposition. De même, ils sont nombreux à avoir pris le chemin de l’exil. Yayi Boni aurait bien voulu saisir la main tendue qu’il ne le pourrait pas sans paraître comme un traitre aux yeux de tous ceux-là qui combattaient à ses côtés. Il est donc possible de faire table rase du passé et de repartir à zéro au nom de la paix.

Damien TOLOMISSI

Articles similaires