Atelier de formation des acteurs du football féminin : Une initiative de la Fédération Béninoise de Football

 Atelier de formation des acteurs du football féminin : Une initiative de la Fédération Béninoise de Football

La nouvelle saison footballistique des équipes féminines se prépare à tous les niveaux. Dans cette perspective, la Fédération Béninoise de Football a joint l’acte à la parole en organisant le weekend écoulé à Bohicon un atelier de formation au profit des acteurs du football féminin.

Le football féminin est l’une des principales priorités de la Fédération Béninoise de Football. C’est dans cette logique que la FBF a initié cet atelier  de formation dans le but d’élargir non seulement le champ de management des acteurs du football féminin mais également améliorer la qualité des membres impliqués dans sa promotion et son développement. Pour la présidente de la Commission du football féminin, cette rencontre est importante pour avoir des résultats intéressants au terme des prochains championnats. « Je remercie la Fédération Béninoise de Football et son président d’avoir initié cet atelier qui réunit les acteurs de notre discipline commune », a laissé entendre Chantal Ahyi.

Dans son speech, le Secrétaire général de la FBF représentant le président Mathurin De Chacus a souligné que «Le management est un pilier essentiel du succès. C’est pourquoi nous tenons à la bonne gestion de nos clubs féminins », a déclaré Claude Paqui avant d’ajouter« Nous avons brisé le tabou des parents refusant à leurs filles de jouer au football. Et en si peu de temps, nos filles ont montré qu’avec un peu plus de soutien, elles feront des merveilles avec le ballon rond. Nous avons donc le devoir de bien nous organiser et surtout faire tout possible pour que les différents championnats qui vont commencer dans quelques jours soient de véritables réussites. Je vous invite donc à suivre  les thèmes qui seront développés au cours de cet atelier de formation parce qu’elles permettront d’atteindre cet idéal »

Le Directeur des Sports d’Elite, Bonaventure Codjia a abondé dans le même sens. A l’en croire le football féminin constitue aujourd’hui « un vecteur d’épanouissement des jeunes filles qui s’adonnent à cela. C’est pourquoi il est important que tous les acteurs soient au même niveau d’informations afin d’avoir des clubs qui respectent les normes ».  C’est pourquoi dira-t-il « Le gouvernement du président Patrice Talon à travers le ministère des sports l’a si bien compris à travers la construction d’un centre de sports études  du football féminin à Lokossa. C’est pourquoi je voudrais inviter les acteurs du football féminin à plus de responsabilités dans la gestion des filles qu’ils ont à leurs charges ».  « Je ne saurai terminer mes propos sans louer le leadership d’un homme, que dis-je, d’un manitou. Je veux nommer Mathurin de Chacus, président de la fédération béninoise de football qui avec intelligence et dextérité travaille à faire sortir le football féminin de ses sentiers battus. Je voudrais saluer aussi la présidente de la commission du football féminin, Mme Chantal Ahyi qui depuis sa cooptation au comité exécutif de la FBF fait un travail remarquable ».

A noter que trois communications ont meublé cette rencontre. Il s’agit de « La Gestion d’un club Féminin de football et ses spécificités » présenté par le Directeur Technique National de la FBF,  Adolphe Ogouyon, le « Statut de la Joueuse », une présentation du Responsable TMS, Alain Quenum et Michée Oké, assistant du SG de la FBF et « Les défis du football féminin : Vision du comité exécutif », qui porte les signatures  de la Présidente de la Commission du Football Féminin Chantal Ahyi, et  Labiou Amadou Vice- président de la même commission.

Damien TOLOMISSI

Articles similaires