Assemblée Générale Elective de l’UPMB: La Parodie

 Assemblée Générale Elective de l’UPMB: La Parodie

Les doutes qui planaient sur la bonne tenue de l’Assemblée générale élective du 1er septembre 2022 quelques jours seulement après le spectaculaire report de dernière minute des assises du 27 août dernier sont confirmés. Les professionnels des médias du Bénin ont offert une tragicomédie savamment mise en scène par les acteurs, qui visiblement, n’ont rien à envier à Pipi Wobaxo et sa compagnie.

Cacophonie, injures, scènes de violences. L’atmosphère qui a prévalu lors de cette assemblée de renouvellement du directoire de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB) a suscité l’émoi et désolation. Des donneurs de leçons se sont comportés comme de petits voyous qui ont raté un chapitre des notions sociétales du savoir-vivre. Au terme du protocole d’ouverture suivi de l’exposé des rapports moral et financier, les discussions ont achoppé sur certaines questions préjudicielles. La liste électorale et le présidium par exemple. Dans cette confusion et sans que les travaux n’aillent à leur terme lorsque le camp de la présidente sortant se proclame vainqueur en entonnant l’hymne national du Bénin. « La journée a été très dure » avoue Zakiath Latoundji, tête de la liste déclarée gagnante avant d’inviter ses confrères à l’unité « Il ne s’agit pas de (la victoire de) Zakiath Latoundji. Il s’agit de l’Union et je voudrais nous appeler, quels que soient nos bords, à rester ensemble, à travailler ensemble pour notre Union » dit-elle. Pourtant, aucun délégué n’a voté.  Raison pour laquelle, un de ses challengers, Fortuné Sossa, ne l’entend pas de cette oreille. Pour lui, cette assemblée générale n’en était pas une vraiment. « Je pense qu’il n’y a pas eu élection au niveau des professionnels des médias. C’est vrai nous nous sommes retrouvés ce jour en Assemblée générale où nous étions censés renouveler le bureau sortant mais malheureusement l’élection n’a pas eu lieu. Je suis étonné à un moment donné les confrères se sont mis à crier et une candidate aurait été élue alors qu’elle n’était même pas dans la salle » dénonce-t-il tout en courroux. 

Même son de cloche chez le troisième candidat. Josué Méhouenou,  candidat rival de l’équipe sortante dénie toute crédibilité à cette assemblée générale. « Ce présidium qui n’avait pas qualité réellement de conduire les travaux a déclaré élue la présidente sortante et sa liste dont on ne connaissait pas les membres et pis combien ont voté pour elle ? S’interroge-t-il amèrement  « Il n’y a pas eu d’élection ce soir » tranche-t-il l’air menaçant.

Malgré ces récriminations, Zakizath Latoundji ne démord par « Je pense que nous sortons d’une élection et tout le monde a été témoin d’une élection. Maintenant s’il n’y a jamais eu d’élection je ne sais pas ce qu’on faisait ici depuis ce matin » a lancé la présidente sortante de 5e mandature de l’Union des professionnels des médias du Bénin.

Fortuné Sossa et Josué Méhouenou sur la même longueur d’onde

« La Direction de campagne du candidat Fortuné Sossa constate donc que l’Union des Professionnels des Médias du Bénin n’a plus de Président depuis le Jeudi 1er Septembre2022, la sortante ayant déjà démissionné et toutes les structures dissoutes de fait. Nous prenons donc l’opinion publique à témoin et mettons en garde quiconque utilisera les attributs de l’Union en se prévalant d’un quelconque titre auprès des institutions et partenaires. Nous demandons aux confrères et consœurs de se tenir mobilisés pour la suite des actions visant la restauration de l’Union », peut-on lire dans le communiqué signé du Directeur de campagne,  Jean Paul Ibikounlé.

La coalition « Dynamisons l’Union » du candidat Josué Méhouenou abonde dans le même sens et dénonce cet état de chose. « Face à cette marche au forceps pour se maintenir à la tête de l’union, la coalition « Dynamisons l’Union » se réserve le droit d’agir afin que force reste aux textes de l’Union. La Coalition appelle les professionnels des médias au calme et à la sérénité. L’UPMB mérite bien mieux et la Coalition « Dynamisons l’Union s’y emploiera avec force et vigueur ».

La séquence du jeudi 1er septembre 2022 est certainement un épisode d’une longue série qui n’a pas fini de s’écrire entre acteurs de la plume, du papier des micros et caméras.

La Rédaction

Articles similaires