Après les minibus  »Tokpa -Tokpa »: Les Zémidjans à la barre

 Après les minibus  »Tokpa -Tokpa »: Les Zémidjans à la barre

Les autorités de la ville de Cotonou ne comptent pas s’arrêter sur les nouvelles mesures de transport urbain entrées en vigueur il y a quelques jours. Pour assurer la fluidité de la circulation dans la capitale économique du Bénin, elles envisagent instaurer de nouvelles règles dans la corporation des conducteurs de taxi motos communément appelés « Zémidjans ».

C’est du moins ce qu’on peut retenir des propos du Secrétaire général de l’Organisation des Conducteurs de Taxi-villes des Communes du Bénin lors d’une récente interview accordée à nos confrères du quotidien Le Matinal. Le responsable syndical dans son intervention approuve la décision du préfet Alain Sourou Orounla et des autorités municipales de Cotonou d’interdire la circulation des véhicules taxis « Tokpa-Tokpa » et autres à l’intérieur de la ville.  Aussi a-t-il fait savoir que la dynamique en cours ne s’arrêtera pas en si bon chemin. La prochaine cible, selon est la corporation des Zémidjans. « L’autorité préfectorale dans sa démarche a dit que bientôt le secteur des Zémidjans sera assaini » a affirmé le secrétaire général de l’OctaVic-Bénin Abraham Agboakounou .Il poursuit en précisant que l’obligation sera faite aux conducteurs de taxi motos appelés Zémidjans de « disposer du permis, d’assurance et de prendre uniquement des personnes ». L’objectif que visent les autorités est aussi de rendre fluide la circulation et de favoriser la mobilité dans la ville de Cotonou.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires