A Agoué : La mer dicte sa loi

 A Agoué : La mer dicte sa loi

L’arrondissement de Agoué situé dans la commune de Grand Popo est menacé par l’avancée de la mer. Elle se trouve désormais à moins de 100 m de la voie Inter Etat Cotonou HIlacondji.

Les vagues marines dictent leur loi Agoué en avançant à grands pas sans rien laisser sur leur passage. Sur la belle plage du canal de Agoué, le soleil est à son zénith. L’astre caresse d’impétueuses vagues qui se fracassent sur les branches des cocoteraies dans les eaux d’une mer à l’apparence paisible.  Mais derrière ce cadre idyllique, se cache un spectacle désolant : depuis près quelques jours l’océan Atlantique s’avance, grondant, rasant murs, habitations, et végétations sur son passage.

Cette situation crée une psychose au sein des populations de cet arrondissement de la commune de Grand Popo. Même s’il n’a pas eu de perte en vies humaines, il est à noter d’importants dégâts matériels motels,  autres constructions et maisons inondées.

A en croire la première responsable d’Agoué, Rosine Romao, joint par Espérance Infos, c’est le mardi 2 novembre dernier que la situation a pris une autre allure. « La mer est à 90m de la voie inter Etat. Toutes les populations sont sous le drame. Elles voient leurs abris se détruire sous le coup des vagues de la mer sans pouvoir rien faire. La maison pôle nord d’Agoué est déjà sous la mer » a-t-elle précisé avant de poursuivre « Je suis déjà allée voir les victimes déjà pour les apaiser. Mais cela ne suffit pas. Les autorités locales ne peuvent rien face à cette avancée de la mer».

C’est pourquoi elle compte sur le projet en cours initié par le Président Patrice Talon pour éviter le déluge « Il y a un projet en cours. Nous avons foi que l’exécution de ce projet endiguera le drame et soulagera les populations», a-t-elle indiqué.

Damien TOLOMISSI

Articles similaires