5ème édition jeux inter campus : L’épilogue connu samedi prochain

 5ème édition jeux inter campus : L’épilogue connu samedi prochain

La 5ème édition des jeux inter campus de l’université d’Abomey-Calavi se poursuit. Organisée par le Centre des œuvres universitaires et sociales, l’édition 2021 réunie 13 équipes en football et 09 en basket-ball. Pendant 06 jours environs 500 athlètes sont en compétition pour les trophées Eléonore Yayi Ladékan en football et Ghislaine Fagbohoun en basket-ball.

Placé sous le signe de l’innovation de la maturité et de la convivialité, la 5ème édition des jeux inter campus regroupe l’Uac, l’Ens de Porto Novo, Dangbo, d’adjara, dodji, Adjohoun, Sakété, Dassa Abomey et Lokossa. Le responsable chargé des affaires culturelles et sportives de la Fneb a salué la Directrice du centre des œuvres universitaires et sociales pour ce qu’elle fait pour le sport universitaire. « C’est un tremplin pour pouvoir cultiver et substituer l’esprit d’équipe en chacun de nous », a laissé entendre Kéneth Fandohan avant d’exhorter les joueurs à rester dans cette dynamique d’esprit d’équipe. Le représentant du recteur de l’université d’Abomey-Calavi s’est quant à lui réjouit de constater que les campus reprennent vie sur les plans artistiques, culturels et sportifs. « Quand le social se porte bien l’académie se frotte les mains » affirme le professeur Kifouli Adeoti.

La Directrice du Centre des œuvres universitaires et sociales d’Abomey-Calavi madame Ghislaine Fagbohoun, l’organisation des JIC « arrime bien avec le nouveau départ insufflé au football béninois, à travers la création de classes sportives dans nos différentes entités universitaires par le gouvernement du Président Patrice Talon dont les réformes salutaires nous permettent d’organiser sereinement des activités à grand impact sur nos campus » explique t-elle. Ghislaine Fagbohoun ajoute que les universités devraient constituer des viviers pour les différents clubs et l’équipe nationale, et ceci passe par l’organisation de telles compétitions qui mettent en lumière les talents dont elles regroupent. Ainsi, elle souhaite compter parmi ses athlètes des joueurs qui animent le championnat national professionnel. Ainsi tout en saluant l’accompagnement sans faille de sa ministre de tutelle madame Eléonore Yayi Ladékan, elle invite les joueurs au fair-play. Car pour la directrice, le seul vainqueur de ces jeux, reste le sport universitaire. Il est à noter que outre les trophées des vainqueurs, toutes les équipes participantes partirons avec des lots et des enveloppes financières.

Bachirou ISSA

Articles similaires

1 Commentaire

  • Courage et bonne suite

Les commentaires sont fermés.